•  

     

     

    FESTIVAL  PHOTO  2019  LA  GACILLY      D   27/06/2019   1/3 

     

     

     



     

     

     







    POÈME D’hier









    VERLAINE









    1844 - 1896









    DONC CE SERA



    PAR UN CLAIR



    JOUR D'ETE

















    Donc , ce sera par un clair jour d'été:

    Le grand soleil, complice de ma joie,

    Fera, parmi le satin et la soie,

    Plus belle encor votre chère beauté;







    Le ciel tout bleu, comme une haute tente,

    Frissonnera somptueux à long plis

    Sur nos deux fronts heureux qu'auront palis

    L'émotion du bonheur et de l'attente;







    Et quand le soir viendra, l'air sera doux

    Qui se jouera, caressant, dans vos voiles,

    Et les regards paisibles des étoiles

    Bien vaillamment souriront aux époux.





    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-















     

     

     



     

     

     


    20 commentaires


  •  

     

     

     

     

    BREVE              D   27/06/2019

     

     

     

     

    FESTIVAL  PHOTO  2019  LA  GACILLY      D   27/06/2019   1/3

     

     









    OEUFS

     

     

     

    COCOTTE







    préparation : 15 minutes



    cuisson : 10 minutes



    pour 6 personnes







    6 œufs



    200 g de champignons de Paris



    100 g de crème fraiche



    fines herbes



    beurre



    sel & poivre









    A - Coupez le bout terreux



    des champignons



    et lavez les soigneusement



    mais rapidement



    dans plusieurs eaux.





    Hachez les menu



    et faites les revenir au beurre



    dans une poêle jusqu'à ce que



    toute l'eau soit évaporée.





    Salez et poivrez.







    B - Beurrez six petits ramequins.





    Mettez dans le fond



    de chacun d'eux une cuillère



    à soupe de champignons,



    un peu de fines herbes hachées.





    Cassez avec précaution



    un œuf dans chaque ramequin.





    Salez, poivrez

     

    et mettez un peu de crème

     

    sur le dessus.







    C - Posez vos ramequins

     

    dans un plat à gratin



    contenant de l'eau bouillante



    et laissez cuire au four



    dix minutes (th 6 – 180°) environ



    jusqu'à ce que les blancs soient pris;



    les jaunes doivent rester moelleux.







    D - Servez immédiatement.









    BONAPPETIT













     

     

     

     

    FESTIVAL  PHOTO  2019  LA  GACILLY      D   25/06/2019   2/3

     

     

    FESTIVAL  PHOTO  2019  LA  GACILLY      D   25/06/2019   2/3

     

     

     

    je vous dis a mercredi,

    mardi je me déplace a la clinique

    pour les problèmes de ma jambe

    qui s'empirent , je ne quitte pas le frais

    mon ami le soleil en est devenu

    mon principal ennemi.

     

     

     









     





    Bonjour a toutes et tous



    Voici le résultat de ma consultation

    avec le médecin, hier mardi

    rien de bon pour la suite,

    pour commencer un renfort de la cortisone

    pendant 15 jours sans arrêt

    puis 15 jours tous les 2 jours

    puis une fois par semaine pendant 15 jours

    des vitamines C ainsi que du zinc

    sans oublier des antibiotiques...

    si aucun résultat il faudra que je donne

    mon accord pour rentrer a la clinique

    pour commencer une nouvelle méthode

    de l'électrothérapie.....







     



     

     

      

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     









    POÈME D’hier







    Maurice











    SCEVE









    1501 - 1560











     

     



    DEUX GALANTERIES





    ANONYMES





    Du XVIe siècle









     

     

     

     

     

    Il était une fillette



    Qui voulait savoir le jeu de l’amour,



    Un jour qu’elle était seulette



    Je lui en appris deux ou trois tours.

     



    Après avoir senti le goût



    Elle me dit en souriant :



    Le premier coup me semble lourd,



    Mais la fin me semble friand. 

     

     

    Je lui dis : vous me tentez.



    Elle me dit : recommencez.



    Je l’empoigne, je l’embrasse,



    Je la fringue fort.

     



    Elle crie : ne cessez,



    Je lui dis : vous me gâtez



    Laissez moi, petite garce,



    Vous avez grand tort.

     



    Mais quand ce vint à sentir le doux point



    Vous l’eussiez vue mouvoir si doucement



    Que son las cœur en tremble fort et poingt,



    Mais dieu merci ! C’était un doux tourment.

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975







     

    J-G-R-C-

     

     

     

    ********

    ******

    ****

    **

    *

     

     

     

     

     



    Baisez moi tôt ou je vous baiserai,





    Approchez près, faites la belle bouche,





    Ôtez la main, que ce tétin je touche,





    Laissez cela, je vous l’arracherai





    Mon bien m’amour, tant je vous le ferai





    Si faut qu’un jour avecques vous je couche.

     











     

     

    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975

















     

    J-G-R-C-





     

     





    15-01-2015



     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

     

     

    FÊTE DES FLEURS  02/06/2019   1/3     D   20/06/2019

     

    AUJOURD'HUI   20  AOÛT

     

    http://aveclaphoto.eklablog.com/fete-des-fleurs-02-06-2019-1-3-d-20-06-2019-a165452892

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ROULES 

     

     

     

     

    D'AUBERGINES

     

     

     

     

     

    AU CHEVRE FRAIS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 15 minutes

     

     

    Temps de cuisson : 20 minutes

     

     


    pour 6 personnes

     

     

     

     

     

     



    - 2 aubergines.

     

     

    - 250 g fromage de chèvre frais.

     

     

    - 1 bouquet de basilic.

     

     

    - 4 tomates confites à l'huile d'olive.

     

     

    - 3 cuillères à soupe d'huile d'olive.

     

     

    - sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Saupoudrez d’amandes effilées avant de servir.

    Rincez et épongez les aubergines.

     

     

    Sans les peler, coupez les

     

    dans la longueur en lamelles

     

     

    de cinq centimètres d'épaisseur.

     

     

     

     

    Faites les cuire à l'huile d'olive

     

     

    dans une poêle dix minutes

     

     

    sur chaque face, puis égouttez

     

     

    les sur du papier absorbant.

     

     

     

     

    Égouttez et coupez

     

     

    les tomates confites

     

     

    en petits morceau,

     

     

    mélangez les avec

     

     

    le chèvre écrasé à la fourchette,

     

     

    salez peu, poivrez et mélangez.

     

     

     

     

    Rincez, épongez

     

     

    et effeuillez le basilic.

     

     

     

     

    Déposez à une extrémité

     

     

    de chaque tranche d'aubergine

     

     

    une belle cuillère à soupe

     

     

    de farce au chèvre.

     

     

     

     

    Roulez la tranche

     

     

    sur elle même et maintenez

     

     

    la serrée avec une pique.

     

     

     

     

    Servez froid,

     

     

    décoré de basilic.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONNE

     

     

     

    DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires






















  • POÈME D’hier











    Jean François





    REGNARD









    1655 – 1709





















    SUR LE





    MARIAGE





















     

     

     



     

    En ce temps malheureux, ou tout le genre humain,

     

    La flamme et le fer a la main,

     

    Ne travaille qu’à se défaire,

     

    On ne saurait trop honorer

     

    Ceux qui, d’humeur plus débonnaire,

     

    Ne cherchent qu’à le réparer

     

    L’hymen pour repeupler la terre,.

     

    Au lieu d’un vain honneur que vous offre la guerre,

     

     

    Vous donnera de vrais plaisirs.

     

    On ne trouvera point votre nom dans l’histoire :

     

    Mais vivre au gré de ses désirs

     

    Vaut bien mieux qu’une mort avec un peu de gloire.

    pour être heureux époux, soyez toujours amant,

     

    Que, bien plus que le sacrement,

     

    L’amour à jamais vous unisse ;

     

    Et pour faire durer le plaisir entre vous,

     

    Que se soit l’amant qui jouisse

     

    De tout ce qu’on doit a l’époux.

     

     

    Pour vivre sans débat dans votre domestique,

     

    Vous n’avez qu’un moyen unique ;

     

    Et je vais vous le découvrir.

     

    Ne vous entêtez point d’être chez vous le maître :

     

    Mais si l’on veut bien le souffrir

     

    Contentez vous de le paraître.

     

     

     

    Quoi qu’on vous vienne débiter,

     

    Que rien ne vous fasse douter

     

    Que votre épouse est toujours sage ;

     

    Car, sans cet article de foi,

     

    Qu’on doit croire toujours, et souvent malgré soi,

     

    Point de salut en mariage.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Diffusion François Beauval

     


    1ér trimestre 1975

     

     

     

     

     

     

     

     

    J-G-R-C-

     

     




      

      D 09-10-2013


    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    ACCOMPAGNEMENT

     

     

     

     

     

     

    POUR L'APERITIF

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MOUSSES DE

     

     

     

     

     

     CRUSTACES

     

     

     

     

     

     

    EN COQUILLES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation : 15 minutes

     

     

     

     

     

     

     

    POUR 12 OEUFS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -1 pot de beurre de homard.

     

     

     

    - 50 g de crevettes grises.

     

     

     

    -100 g de queues d'écrevisses.

     

     

     

    - 1 cuillère à café de rhum blanc.

     

     

     

    -1 citron vert.

     

     

     

    - 2 brins d'aneth.

     

     

     

    - poivre & sel si besoin.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Décalottez délicatement

     

    12 œufs crus.

     

     

    Videz les et récurez 6 blancs.

     

     

    Rincez l'intérieur des œufs

     

    et retournez les

     

    sur du papier absorbant.

     

     

    Montez les blancs en neige

     

    ferme et mélangez les avec

     

    un pot de beurre de homard.

     

     

    Ajoutez une cuillère à café

     

    de rhum blanc,

     

    le jus d'un citron vert

     

    et quelques zestes.

     

     

    Ciselez deux brins d'aneth.

     

     

    Poivrez et goûter avant de saler.

     

     

    Décortiquez cinquante grammes

     

    de crevettes grises.

     

     

    Séparez la mousse en deux.

     

     

    Mélangez en une moitié

     

    avec les crevettes grises

     

    et l'autre moitié

     

    avec cent grammes

     

    de queues d'écrevisses.

     

     

    Remplissez les coquilles

     

    de mousse aux crevettes

     

    ou aux queues d'écrevisses.

     

     

    On peut aussi teinter

     

    les œufs avec un peu

     

    de colorant alimentaire.

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONNE

     

     

     

    DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     


    13 commentaires












  • POÈME D’hier

     







    Isaac de

     



    RYER









    1568 - 1634

     

     

     



    LA COMPARAISON 









    DU TRIPOT...



























    Le tripot et l'amour sont deux mesmes esbats.



    Et l'un et l'autre jeu l'adresse est fort requise;



    Pour jouer à la paume, on met le pourpoint bas,



    Et pour mieux travailler il faut estre en chemise.









    Les bons joueurs de paume en tous lieux sont cogneus,



    Ils sont chéris des grands, tout le monde les prise,



    Et ceux qui le font bien sont partout bien venus,



    Et souvent la fortune en cour les favorise.









    L'un nous met tout en eau, l'autre nous fait suer,



    En l'un et l'autre il faut toujours se remuer,



    En tous deux sont aimés sur tout autre exercice.









    Ils ne sont qu'en un point discordans:



    En l'un le petit trou ne vaut rien de service,



    En l'autre on a gagné si tost qu'on met dedans.







     





    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-












     




    10 commentaires
  •  

     

     

     

    Jean  MOREAS   En jupe de peluche noire           D    04/06/2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Fraicheur de

     

     

     

    RHUBARBE

     

     

     

    A LA ROSE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10 minutes

     

     

     

    Temps de cuisson: 10 minutes

     

     

     

     

     

     

    Pour: 04 personnes




     

     

     

     

    500 g de rhubarbeà tige rouge.

     

     

     

    - 70 g de sucre.

     

     

     

    - 2 cuillères à soupe de vinaigre balsabique.

     

     

     

    - 1 bonne cuillères à soupe d'eau de rose.

     

     

     

    - ½ citron non traité.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    a) – Epluchez et coupez

     

     

     

    la rhubarbe en tronçons

     

     

     

    d'environ quatre centimètres,

     

     

     

    émincez les dans la longueur.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    b) – Portez a ébullition le sucre

     

     

     

    avec quinze centilitre d'eau

     

     

     

    et un filet de jus de citron

     

     

     

    dans une casserole.

     

     

     

     

    Ajoutez la rhubarbe

     

     

     

    et laissez cuire

     

     

     

    cinq minutes à couvert.

     

     

     

     

     

    Retirez le couvercle

     

     

     

    et poursuivez la cuisson

     

     

     

    cinq à dix minutes,

     

     

    jusqu'à ce que la consistance .

     

     

    Soit bien fondante,

     

     

     

    sans morceaux.

     

     

     

     

     

     

     

     

    c) – Parfumez la compote

     

     

    avec l'eau de rose

     

     

     

    et réfrigérer

     

     

     

    pendant deux heures.

     

     

     

     

    Servez frais,

     

     

    sans éliminer le jus.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



     

     

      


    12 commentaires


  •  

     

    Jean  MOREAS   En jupe de peluche noire           D    04/06/2019

     

     









    POÈME D’hier







    Jean







    MOREAS









    1856 - 1910











    EN JUPE DE





    PELUCHE NOIRE















    En jupe de peluche noire,

    Avec des chapeaux tout fleuris,

    Mes folles amours de Paris

    Chantent autour de ma mémoire.







    Elles ont des cheveux d'or pur,

    Et, sous les blanches cascatelles

    Des guipures et des dentelles,

    Des seins de lis veinés d'azur.







    Avec une audace espagnole,

    Ma gourmande caresse n'a-

    T- elle aux genoux de Rosina

    Moqué les verrous de Barthole?







    N'ai - je pas promené ma main,

    Avec des luxures d'artiste,

    Sous des chemises de batiste

    Embaumant l'ambre et le jasmin?







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-









     




    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    RIZ

     

     

    CANTONAIS

     

     

     

     

    au thon

     

     

     

    et

     

     

     

     

    à l'ananas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 25 minutes

     

     

    Cuisson: 20 minutes

     

     

     

     

     

     

    Pour 04 personnes

     

     

     

     

     

     

    - 100 g de thon coupé en dés.

     

     

    - 200 g de riz grain long.

     

     

    - 200 g de petits pois écossés.

     

     

    - 1/3 d'ananas frais.

     

     

    - œufs. 

     

     

    - 1 cuillère à soupe de sauce soja.

      

      

    - 1 cuillère à soupe d'huile d'olive.

     

     

    - sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    a) Faites cuire le riz

     

     

    environ 20 minutes

     

     

    à l'eau bouillante salée.

     

     

     

     

    Cuisez les petits pois

     

     

    5 minutes à la vapeur.

     

     

     

     

     

     

    Retirez le cœur ferme de l'ananas

     

     

    et coupez sa chair en dés

     

     

    en récupérant son jus.

     

     

     

     

     

     

    b) Chauffez ½ cuillère à soupe

     

     

    d'huile d'olive dans une poêle.

     

     

     

     

    Faites y sauter les dés de thon.

     

     

     

     

     

     

    c) Fouettez les œufs,

     

     

    salez et poivrez.

     

     

     

     

    Cuisez les en omelette

     

     

    dans une seconde poêle

     

     

    avec le reste d'huile 3 à 5 minutes.

     

     

     

     

    Glissez la sur une assiette,

     

     

    roulez la et coupez la en lanières.

     

     

     

     

     

     

    d) Égouttez le riz.

     

     

     

     

    Mêlez le aux petits pois,

     

     

    au thon, à l'ananas avec son jus.

     

     

     

     

    Arrosez de sauce de soja,

     

     

    poivrez et servez.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bonne dégustation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires