•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    STEAK de THON

     

     

    A la

     

     

    Sauce créole

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10 minutes

    Cuisson : 20 minutes

    Pour 4 personnes





     

     

    - 4 darnes de thon.

    - 4 cuillères d’huile de mais.

    - 60g de beurre.

    - 5 gousses d’ail.

    - 1 cuillère de purée de piment.

    (Selon votre goût)

    - 10/12cl de vin blanc sec.

    - 3 cuillères à soupe

    De sauce de soja.

     

     

     

     

     

     

    1 Faire revenir les darnes de thon

    Des deux cotés dans l‘huile.

     

    Ecrasez les gousses d’ail

    Et le beurre en pommade.

     

     

    2 enduisez les steaks de poisson

    Avec ce beurre d’ail.

     

    Ajoutez le vin blanc

     Et la purée de piment,

     Cuisez à petit feu.

     

    3 versez la sauce de soja

    Sur le poisson cuit.

     

     

     

     

    Servez bien chaud.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •   

      

      

      

    POÈME D’hier 

      

      

    MIRABEAU 

      

      

    1749 - 1791 

      

      

      

      

      

    2/3 

      

    LES VICTIMES (1) 

      

      

      

    L’heure a sonné ! Divin prestige,

    Sa voix d’airain brise mes fers !

    Je sens peser comme un vertige

    Sur mes yeux troublés et couverts !

    Hors de ses gonds ma porte roule,

    Bondit et tombe avec fracas,

    Mur épais, donjon, tout s’écroule,

    Et ma Sophie est dans mes bras !

     

     

    Allons, que de nard on m’arrose.

    Foin de la tristesse et des pleurs !

    Enfants, des couronnes de rose,

    Du vin, des coussins et des fleurs !

    Qu’un ciel tout ivre nous éclaire,

    Amour, empoisonne mes sens,

    Et toi, Vénus la populaire,

    A toi mon hymne et mon encens.

     

     

    A toi cette fleur, ô déesse !

    Je la jette sur ton autel,

    Cette rose, c’est ma maîtresse,

    Digne d’un dieu, d’un immortel.

    Cette rose, c’est sa poitrine,

    C’est sa cuisine au contour nerveux,

    C’est sa peau, c’est l’odeur divine

    Qui coule de ses bruns cheveux.

     

     

     

    2/3 A suivre ... 

      

    3/3  le  26 Mai 

     

      

    (1) Ecrit à Vincennes, 

    Où le  fougueux tribun 

     Avait été incarcéré 

    En 1777 après qu’il eut enlevé 

     Sophie de RUFFEY, 

    La jeune épouse du 

    Marquis de MONNIER. 

      

    Diffusion François Beauval 

    1ér trimestre 1975 

      

    J-G-R-C- 

      

      

      

      

     

      


    12 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CROQUETTES

     

    DANOISES

     

     

     

     

    Temps de préparation: 15 minutes

     

    Cuisson : 15 minutes

    Pour : 04  personnes

     

     

     




     

     

    - 500 g de veau haché.

     

    - 500 g de porc haché.

     

    - 4 cuillères à soupe huile d’arachide.

     

    - 1 oignon haché.

     

    - 1 œuf.

     

    - 50g de farine.

     

    - 50 g de beurre.

     

    - sel et poivre.

     

     

     

     

     

    Mélangez le veau, le porc,

    L’oignon et la farine.

     

    Incorporez l’œuf,

     Le sel et le poivre.

     

    Mettre au réfrigérateur

    Pendant 45 minutes.

     

    Formez ensuite 8 croquettes

    En forme de palets

     De 150 g environ.

     

    Dans une poêle faites chauffer

    L’huile et le beurre,

    Dès disparition de la mousse

    Cuisez les croquettes

    A raison

    De cinq minutes par face.

     

    Tenez les au chaud.

     

    Servez les avec une salade

    De concombre à la crème.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONNE

    DÉGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

     

     

    POÈME D’hier

     

     

    MIRABEAU

     

     

    1749 - 1791

     

     

     

     

     

    1/3

     

    LES VICTIMES (1) 

     

     

     

    Sophie, ô mon amour, mon ange !

    Vainement un pouvoir obscur

    Nous  a jetés, comme la fange,

    Dans le fond d’un cloaque impur:

    Du nom de fille repentie

    On a beau flétrir ton destin,

    Oh ! Va, ma grande pervertie,

    Sophie, ô sublime catin !

     

    Sous l’air pesant d’une bastille,

    Dans les flancs d’un donjon armé,

    Malgré la geôle avec sa grille,

    Malgré mon cachot enfumé,

    Malgré ma paillasse elle-même,

    Malgré le froid de mes carreaux,

    Je suis toujours libre, et je t’aime

    A la barbe de mes bourreaux !

     

     

    Va, je les brave et je les raille,

    Car en dépit de leurs tourments,

    A travers barreaux et muraille

    Amour unit nos cœurs aimants :

    Oui ; tous les jours, à la même heure,

    Le dieu vient soulager nos maux,

    Et sa main, dans notre demeure,

    Fait reluire encor ses flambeaux.

     

     

    1/3 A suivre ...

     

    2/3   le  20 Mai

     

    3/3  le  26 Mai

     

    (1) Ecrit à Vincennes,

    Où le  fougueux tribun

     Avait été incarcéré

    En 1777 après qu’il eut enlevé

     Sophie de RUFFEY,

    La jeune épouse du

    Marquis de MONNIER.

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    BISCUIT

     

     

    BULGARE

     

     

     

    - temps de préparation : 10 minutes

     

    - temps de cuisson : 35 minutes

     

    - pour 4/5 personnes

     

     

     

     

    .1pot de yaourt nature.

     

    . La valeur d’un pot à yaourt

    De  sucre en poudre.

     

    . La valeur d’un pot à yaourt

    D’huile arachide.

     

    . 1 La valeur de 3 pots à yaourt

    De farine.

     

    . 2 œufs.

     

    . 1 sachet de levure.

     

     

     

     

    Faites chauffer le four 10 minutes

     À l’avance (thermostat 8/9).

     

    Versez dans un saladier

     Le pot de yaourt,

    Remplissez le de sucre,

    Mélangez sucre et yaourt.

     

    Ajoutez les œufs,

    Mélangez de nouveau,

    Ajoutez la valeur d’un pot d’huile,

    Mélangez, ajoutez un pot de farine,

    Le sachet de levure

    Et petit à petit

    Les deux autres pots de farine.

     

    Vous devez obtenir

    Une pâte bien lisse.

     

    Garnissez de papier huilé

    Le fond d’un moule,

    Versez y votre préparation

    Et faite cuire (thermostat 4)

    Pendant 35/40 minutes.

     

    Servez tiède ou froid.

     

     

     

     

     

     

    Bonne

    dégustation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

     

    POÈME D’hier

     

    Geneviève de SAINTOGE

     

     

    1650 – 1718

     

     

     

     

        

     

     

     

     

     

     

     

    CONTE

     

     

     

     

     

    Un jeune cavalier, plus vif qu’on ne peut croire,

    Fait pour les jeux, et les ris,

    Fourni de bonnes dents - cela sert à l’histoire –

    Etait un jour près de Chloris.

    Il lui dit d’un air agréable

    Qu’elle est une dame à manger,

    Qu’en la mordant du moins il veut se soulager.

    Votre mâchoire est redoutable,

    Dit elle, pour d’autres que moi,

    Je suis trop ferme et trop dodue

    Pour être pincée ou mordue :

    Malgré vous et vos dents je ne sens nul effroi.

    A ce défi de la belle,

    Il se jette à ses pieds et, se penchant sur elle,

    Il mord à travers sa jupe de velours.

    Contre de telles dents il n’est aucun secours :

    Elle en ressent une atteinte cruelle,

    Elle crie, elle est en courroux.

    A notre cavalier ses cris paraissent doux :

    Je, dit il, naître son espérance,

    Je vois que l’on n’a pas toujours la fermeté

    Dont on s’était vanté ;

    Je pourrai mordre un jour sur votre indéfférence.

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    TOURNEDOS

     

    VICTORINE

     

     

     

     

    Temps de préparation:  10 minutes

     

    Cuisson : 25 minutes

    Pour : 04  personnes

     

     

     




     

     

    - 4 tournedos.

     

    - 4 tomates.

     

    - 4 fonds d’artichauts cuits.

     

    - 300g pommes de terre

     

    - 4 tranches de bacon

     

    - 7 cuillères a soupe d’huile d’arachide-

     

    - sel et poivreet herbes de Provence.

     

     

    ***-\^\-***

     

    PRÉPARATION

     

     

    Faites cuire au four 

    Les tomates salées et poivrées

    Avec 2 cuillerées d’huile.

     

    Faites revenir les tranches

     De bacon dans 4 cuillerées d’huile.

     

    Tenez les au chaud.

     

    Faites rissoler les pommes de terre.

     

    Dès coloration

     Ajoutez les fonds d’artichauts.

     

    Sur un gril très chaud

    Faites dorer les tournedos

    Légèrement huilés, salez, poivrez

    Et parsemez d’herbes de Provence.

     

    Superposez bacon, tournedos,

    Fonds d’artichauts et tomates.

     

    Entourez de pommes de terre

    Et servez avec une Béarnaise.

     

     

     

     

    -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

     

     

     

     

    SAUCE BEARNAISE

     

     

     

    Dans une petite casserole,

    Faite réduire à feux doux

     10 cl de vin blanc,

     Autant de vinaigre

    Avec 1 échalote hachée

    Et 2 cuillerézs d’estragon

     Et de cerfeuil hachés,

    un brin de thym,

     Une petite feuille de laurier

     Sel et poivre.

     

    Laissez tièdir cette réduction

    Puis Mettez votre casserole

     Au bain marie sur feux doux.

     

    Ajoutez deux jaunes d’œufs

     Avec une cuillerée d’eau,

    fouettez en ajoutant

    Progressivement

     130g de beurre frais.

     

     

    Servez  chaud

     

     

     

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires