•  

     

    ANONYME:             Le Roi a fait battre tambour          D    17/11/2019

     

     











    POÈME D’hier















    ANONYME





    Chanson



    Du XVIII e siècle











    LE ROI



    A FAIT BATTRE





    Tambour



























    Le roi a fait battre tambour

    Pour voir toutes ces dames.

    Et la première qu'il a vue

    Lui a ravi son ame.







    Marquis, dis moi, la connais tu?

    Qui est cett' jolie dame?

    Le marquis lui a répondu:

    Sire Roi, c'est ma femme.







    Marquis, tu es plus heureux q' moi,

    D'avoir femme si belle.

    Si tu voulais me l'accorder

    Je me chargerais d'elle.







    - Sir, si vous n'étiez pas le roi,

    J'en tirerais vengeance.

    Mais puisque vous êtes le roi

    A votre obéissance.







    - Marquis, ne te fâche donc pas,

    T'auras ta récompense,

    Je te ferais dans mes armées

    Beau Maréchal de France.

     





    - Adieu ma mie, adieu mon cœur,

    Adieu mon espérance!

    Puisqu'il te faut servir le roi

    Séparons nous d'ensemble.







    La reine a fait faire un bouquet

    De belles fleurs de lyse

    Et la senteur de ce bouquet

    A fait mourir marquise.











    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-








     



     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "france andorre NOVEMBRE  2019"

     

     

     


    9 commentaires
  •  

     

     

    FÊTE DE LA SOUPE

     

    LA  GACILLY  56

     

     

     

    RECETTE:    Canapés à l'avocat              D    14/11/2019

     

     *- Année  2016 -*

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     CANAPES

     

     

     

    A L’avocat

     

     

     

     

    Pour l'apéritif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - temps de préparation: 15 minutes

     

     

     

    - temps de cuisson: aucune

     

     

    - pour 6 personnes

     

     

     

     

     

     

     

     

    . 6 crackers «type wasa».

     

     

    . 3 avocats bien murs.

     

     

    . 1 belle poignée de salade

     

    roquette rincée et séchée.

     

     

    . ½ oignon blanc.

     

     

    . ½ citron non traité.

     

     

    . 1 cuillère à soupe d'huile d'olive.

     

     

    . 1 petit piment rouge.''facultatif''

     

     

    . sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A) .Coupez les avocats en deux,

     

     

    ôtez le noyau

     

     

    et prélevez la chair.

     

     

    .Épluchez l'oignon

     

     

    et émincez le.

     

     

     

    .Pressez le citron.

     

     

     

    .Épépinez et émincez

     

     

    le piment.

     

     

     

     

    B) .Mettez la chair d'avocat,

     

    l’oignon, le jus de citron,

     

    l'huile d'olive, du sel et du poivre

     

    dans le bol d'un blender.

     

     

     

    .Mixez quelques secondes.

     

     

     

    C) .Étalez sur les crackers

     

     

    coupés en morceaux.

     

     

     

    .Parsemez le dessus

     

    d'un peu de roquette

     

    ainsi qu'une ou deux rondelles

     

    de piment avant de servir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MUSEE DES TRADITIONS  AGRICOLES 3/6 DE PRADINAS 12    R D 16/11/2019  D  13/11/2015

     

     

     

     


    12 commentaires












  • POÈME D’hier







    Charles









    BAUDELAIRE









    1821 - 1867



    LE LETHE















    Viens sur mon cœur, âme cruelle et sourde,

    Tigre adoré, monstre aux airs indolents;

    Je veux longtemps plonger mes doigts tremblants

    Dans l'épaisseur de ta crinière lourde;





    Dans tes jupons remplis de ton parfum

    Ensevelir ma tête endolorie,

    Et respirer comme une fleur flétrie,

    Le doux relent de mon amour défunt.



    Je veux dormir ! Dormir plutôt que vivre !

    Dans un sommeil aussi doux que la mort,

    J'étalerai mes baisers sans remords

    Sur ton bon corps poli comme le cuivre.



    Pour engloutir mes sanglots apaisés

    Rien ne vaut l’abîme de ta couche ;

    L'oubli puissant habite sur ta bouche,

    Et le Léthé coule dans tes baisers.



    A mon destin, désormais mon délice,

    J'obéirai comme un prédestiné;

    Martyr docile, innocent condamné,

    Dont la ferveur attise le supplice,



    Je sucerai pour noyer ma rancœur,

    Le népenthès et la bonne ciguë

    Aux bouts charmants de cette gorge aiguë,

    Qui n'a jamais emprisonné de cœur.







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-













     

     

     

    NOS AMIS LES BÊTES:    SPACE  D  11/11/2019

     

     

     




    9 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    SOUPE DE POTIRON

     

     

     

    AUX MOULES

     

     

     

     

     

    .préparation: 15 minutes.

     

    .cuisson: 30 minutes.

     

     

    -pour 4 personnes-

     

     

     

     

     

    .500 g de pulpe de potiron.

     

    .2 kg de moules de Bouchot.

     

    .25 cl de bouillon de volaille en tablette.

     

    .½ citron.

     

    .Quelques brins de ciboulette.

     

    .sel & poivre du moulin.

     

     

     

     

    1) Épluchez le potiron

     

    et détaillez la chair en cubes.

     

     

     

    Mettez la dans une cocotte

     

    avec le bouillon.

     

     

     

    Portez à ébullition,

     

    réduisez le feu

     

    et laissez cuire environ 25 minutes,

     

    jusqu'à ce qu'il soit

     

    très tendre et se défasse.

     

     

     

     

     

    2) Pendant ce temps,

     

    grattez les moules, ébarbez les,

     

    lavez les et mettez les 

     

    dans une marmite. 

     

    Faites chauffez sur feu doux,

     

    pendant 10/15 minutes,

     

    jusqu'à ce qu'elles soient ouvertes.

     

     

     

    Retirez les de la marmite

     

    avec une écumoire,

     

    réservez en une partie

     

    pour la garniture

     

    et décoquillez le reste.

     

     

     

    Filtrez leur jus

     

    pour éliminez le fond sableux.

     

     

     

     

     

    3) Retirez

     

    le potiron de la cocotte,

     

    mettez le avec

     

    les moules décoquillées

     

    et deux cuillerées à soupe

     

    de jus de citron

     

    dans le bol d'un robot.

     

     

     

    Mixez longuement jusqu'à obtention

     

    d'une soupe liée.

     

     

     

     

     

    4) Faites réchauffez,

     

    la soupe quelques minutes

     

    à feu doux dans la cocotte,

     

    salez et répartissez la

     

    dans 4 assiettes chaudes. 

     

    Garnissez de ciboulette

     

    et des moules réservées

     

    et servez aussitôt.

     

    Poivrez

     

    au moment de déguster.

     

     

     

     

     

     

    «Vous pouvez

     

    réaliser de la même manière

     

     

    une soupe aux coques.»

     

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires






  • POÈME D’hier



     

     

     



    Pierre



    MOTIN







     



    Pierre  MOTIN           Épigrammes             D   05/11/20191615



     

     

     

    EPIGRAMMES















    Pourquoi me dites vous quand je suis sans humeur

    Que de perdre l'honneur la crainte vous transporte?

    Lorsque je boucheray le trou de votre honneur,

    Vous n'aurez plus subjet de craindre qu'il en sorte.





    Elle vous aime bien, mais quoy!

    De vous épousez elle n'ose,

    Car elle n'a que trop de quoy

    Et vous avez trop peu de chose.





    Un jeune amant plein d'amoureuse flame,

    Cherchant le bien du plaisir amoureux,

    Le doux milieu demandoit à sa dame

    Pour y trouver son repos bien heureux.

    Elle luy dit: Si estant deloyalle,

    De mon milieu j'estois si libéralle,

    A un Amy je le voudrois bailler,

    Non pour repos, mais pour y travailler.







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-














     




    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    RECETTE:  flan de carottes et courgettes          D    02/11/2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    FLAN DE

     

     

     

    CAROTTES

     

     

     

    ET

     

     

     

    COURGETTES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    préparation : 20 minutes

     

     

     

    cuisson : 30 minutes

     

     

     

     

     

     

    pour 6 personnes

     

     

     

     

     

     

    INGREDIENS :

     

     

     

     

    - courgettes: 200 g.

     

    - carottes: 200 g.

     

    - crème liquide: 50 cl.

     

    - œufs: 3.

     

    - gruyère rapé: 70 g.

     

    sel et poivre, selon goût.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Préchauffez le four

     

     

     

    th 6 (180° ).

     

     

     

     

     

     

    Lavez, séchez les courgettes

     

     

     

    et pelez les carottes.

     

     

     

     

     

     

    Coupez

     

     

     

    les légumes en julienne.

     

     

     

    Faites les cuire à la vapeur

     

     

     

     pendant dix minutes.

     

     

     

     

     

     

    Dans une jatte,

     

     

     

    fouettez la crème liquide

     

     

     

    avec les œufs.

     

     

     

    Ajoutez les légumes,

     

     

     

    salez, poivrez et mélangez.

     

     

     

     

     

     

    Répartissez la préparation

     

     

     

    dans un moule en silicone

     

     

     

    à empreinte de mini cakes.

     

     

     

    Parsemez de gruyère.

     

     

     

     

     

     

    Enfournez vingt minutes.

     

     

     

    Démoulez délicatement.

     

     

     

     

     

     

    Servez avec de la salade.

     

     

     

     

     

    BON APPETIT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    NOEL EXPOSITION:  d'ailleurs et d'ici GRAVEDONA ITALIE- GUER 56    1/3 -4/10  D  04/11/2019 

     

     

     

     


    7 commentaires




  •  









    POÈME D’hier







    Gérard











    de nerval









    1808 - 1855







    LES 





    CYDALISES



















    Où sont nos amoureuses?



    Elles sont au tombeau:



    Elles sont plus heureuses,



    Dans un séjour plus beau!









    Elles sont près des anges,



    Dans le fond du ciel bleu,



    Et chantent les louanges



    De la mère de Dieu!









    O blanche fiancée!



    O jeune vierge en fleur!



    Amante délaissée,



    Que flétrit la douleur!









    L'éternité profonde



    Souriait dans vos yeux...



    Flambeaux éteints du monde,



    Rallumez vous aux cieux!









    Diffusion François Beauval



    1er trimestre 1975



















    J-G-R-C-





     

     











     

     


    6 commentaires






















  • POÈME D’hier











    Suzanne





    DRET





    0000 – 0000























    TU SERAS LA...

















    - Tu seras là si près que mon désir



    S'éblouira de toi comme d'un songe



    Que rien ne lie et que rien ne prolonge,



    Qu'un mouvement ferait s'évanouir.





    Nous serons là, si près que nos haleines



    Nous verseront ce vertige de chair



    Si longuement oublié, dont hier



    Nous implorions la douceur et les chaînes.





    Nous serons là, si près que les élans



    Du sang n'auront sur nos tempes unies



    Qu'un battement aux chaudes harmonies,



    Qu' un battement, jusqu'au fond de nos flancs.





    Nous serons là, si près que les souffrances



    Nous sembleront des cauchemars défunts



    Qu'on a couché parmi d'acres parfums.



    Nous serons là, pleurant nos délivrances...





    Mais pas un mot, pas un geste, un regard



    Ne nous feront avancer la minute



    Où nous devron glisser, sans plus de lutte,



    Au bonheur tant prié, rendu si tard...





    Et nous pourrons_ prêts au don de nous mêmes



    Que le désir sait garder en suspens



    Pour nous sentir de volupté tremblants_



    Enfin mourir en nous,O toi qui m'aimes!



























    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975











    J-G-R-C-

























     

     

     


    6 commentaires


  •  

     

     













    POÈME D’hier





    Émile



    VERHAEREN









    1855 - 1916



     

     

     

     

    AVEC LE MEME

     

     

     

    AMOUR...



















    Avec le meme amour que tu me fus jadis

    Un jardin de splendeur dont les mouvants taillis

    Ombraient les longs gazons et les roses dociles,

    Tu m'es en ces temps noirs un calme et asile .

     




     

    Tout s'y concentre, et ta ferveur et ta clarté

    Et tes gestes groupant les fleurs de ta bonté,

    Mais tout y est serré dans une paix profonde

    Contre les vents aigus trouant l'hiver du monde.

     




     

    Mon bonheur s'y réchauffe en tes bras repliés;

    Tes jolis mots naïfs et familiers,

    Chantent toujours, aussi charmants à mon oreille

    Qu'aux temps des lilas blancs et des rouges groseilles.







    Ta bonne humeur allègre et claire , oh ! Je la sens

    Triompher jour à jour de la douleur des ans,

    Et tu souris toi même aux fils d'argent qui glissent

    Leur onduleux réseau parmi tes cheveux lisses.

     

     


     

    Quand ta tete s'incline à mon baiser profond,

    Que m'importe que des rides marquent ton front

    Et que tes mains se sillonnent de veines dures

    Alors je les tiens entre mes deux mains sures!

     




     

    Tu ne plains jamais et tu crois fermement

    Que rien de vrai ne meurt quand on s'aime dûment,

    Et que le feu vivant dont se nourri notre âme

    Consume jusqu'au deuil pour en grandir sa flamme.



     

     

     

     

     



    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-

















     




    15 commentaires
  •  

     

     

     

    ANIMATION: LA  GACILLY  2/5    D  24/10/2019 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POULET PANE

     

     

     

    AU PAIN D'EPICE

     

     

     

     

    ENDIVES BRAISEES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - temps de préparation: 25 minutes

     

     

     

     

    - temps de cuisson: 20 minutes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - pour 6 personnes

     

     

     

     

     

     

     

    . 1 poulet en morceaux d'1 kg 500.

     

     

     

    . 2 œufs.

     

     

     

    . 40 g de beurre.

     

     

     

    . 6 endives .

     

     

     

    . 80 g de pain d'épice.

     

     

     

    . 1 orange.

     

     

     

    . 15 cl de bière.

     

     

     

    . 3 cuillères à soupe de farine.

     

     

     

    . 3 cuillères à soupe de chapelure.

     

     

     

    . gingembre en poudre.

     

     

     

    . 10 cl d'huile d'olive.

     

     

     

    . Sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A) – Toastez

     

    le pain d'épice au grille pain.

     

     

    Mixez le

     

    et mélangez le avec la chapelure.

     

     

     

     

    B) -Salez , poivrez

     

    les morceaux de poulet.

     

     

    Versez la farine dans un sachet,

     

    ajoutez les morceaux de poulet

     

    puis secouez.

     

     

     

    Passez les morceaux de poulet

     

    dans les œufs battus

     

    puis dans la chapelure.

     

     

     

     

    C) -Laissez cuire le poulet

     

    durant vingt minutes au four

     

    préchauffé sur th 6-7 [200°].

     

     

     

     

    D) – Nettoyez les endives,

     

    coupez les en long.

     

     

    Faites les revenir

     

    cinq minutes au beurre.

     

     

    Salez, poivrez et ajoutez

     

    une pincée de gingembre

     

    et le jus de l'orange,

     

    laissez cuire quinze minutes.

     

     

     

     

    E) – Présentez le poulet chaud

     

    entouré des endives braisés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BON

     

     

    APPETIT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires