•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TARTE

     

     

    AU

     

     

    MAIS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .préparation: 30 minutes.

     

    .cuisson: 40 minutes.

     

     

    -pour 6 personnes-

     

     

     

     

     

     

    PATE BRISEE:

     

    .200 g de farine.

     

    .100 g de beurre.

     

    .½ cuillère à café de sel fin.

     

    .½ verre d'eau environ.

     

     

     

     

     

     

     

    GARNITURE

     

    .1 boite de mais doux en grain 250 g.

     

    .150 g de lard fumé.

     

    .3 œufs.

     

    .100g de crème fraîche.

     

    .ciboulette.

     

    .sel & poivre.

     

     

     

     

    1) Préparez une pâte brisée:

     

    Mettez la farine dans une terrine,

    faites un puits.

     

    Ajoutez le sel et le beurre coupé

    en très petits morceaux.

     

    Effritez du bout des doigts.

     

    Incorporez peu à peu l'eau.

     

    Amalgamez de façon

    à former une boule

    et laissez reposer 30 minutes.

     

     

     

    2) Etalez la pâte,

    foncez un moule à tarte.

     

    Piquez la pâte avec une fourchette

    pour éviter qu'elle ne gonfle

    et faites cuire à blanc

    10 minutes (th 6- 180°).

     

     

    3) Coupez le lard en petits cubes.

     

    Faites le cuire 3 minutes

    dans une eau bouillante.

     

     

    4) Battez les œufs dans un saladier,

    ajoutez la crème,

    le mais égoutté,

    la ciboulette hachée.

     

    Salez & poivrez.

     

     

    5) Disposez les lardons

    sur le fond de tarte.

     

     

    6) Versez la garniture

    et enfournez pour 30 minutes.

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires






  • POÈME D’hier





    Émile



    VERHAEREN









    1855 - 1916

     

     



    POUR QUE RIEN



    DE NOUS DEUX...















    Pour que rien de nous deux n'échappe à notre étreinte,

    Si profonde qu’elle en est sainte

    Et qu'à travers le corps même, l’amour soit clair;

    Nous descendons ensemble au jardin de la chair.





    Tes seins sont là ainsi que tes offrandes,

    Et tes deux mains me sont tendues:

    Et rien ne vaut la naïve provende

    Des paroles dites et entendues.





    L'ombre des rameaux blancs voyage

    Parmi ta gorge et ton visage

    Et tes cheveux dénouent leur floraison,

    En guirlandes, sur les gazons.





    La nuit est toute d'argent bleu,

    La nuit est un beau lit silencieux,

    La nuit douce, dont les brises vont, une à une,

    Effeuiller les grands lys dardés au clair de lune.









    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-











     

     

     



     

    CHÂTEAU  D'USSE  37           D      25/02/2019  ----  8/8

     

     

     

     

     

     

    CHÂTEAU  D'USSE  37           D      25/02/2019  ----  8/8

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GENOISE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -Temps de préparation: 25 minutes.

     

     

     

    -Cuisson : 30 minutes.

     

     

     

     

     

    Pour 06 personnes



    - 4 œuf.

     

    - 125 g de sucre.

     

     

    - 125 g de farine.

     

     

    - 80g de beurre.

     

     

     

    - + beurre et farine pour le moule.

     

     

     

     

     

    - Préchauffez le four

     

    à 140° C (th.4).

     

     

     

    Beurrez un moule

     

    à manque de 22 cm de diamètre

     

    et saupoudrez le de farine.

     

     

    Faites chauffer de l'eau

     

    dans une casserole.

     

     

     

    - Faites fondre le beurre.

     

     

    Cassez les œufs dans une jatte

     

    supportant la chaleur

     

    et ajoutez le sucre.

     

     

    Posez la jatte en bain marie

     

    dans l'eau chaude,

     

    mais non bouillante,

     

    et fouettez rapidement jusqu'à

     

    ce que le mélange atteigne

     

    environ 40° C (tiède sous le doigt).

     

     

    Retirez la jatte

     

    et continuez à fouetter

     

    pour refroidir le mélange.

     

     

     

     

    - Versez doucement la farine

     

    et le beurre fondu

     

    et incorporez les délicatement

     

    avec une spatule pour ne pas

     

    faire retomber la préparation.

     

     

     

    - Versez la pâte dans le moule

     

    laissez cuire au four

     

    de 25 à 30 minutes.

     

     

    Démoulez sur une grille.

     

     

     

    - Lorsque le biscuit est bien froid,

     

    coupez le en 2 ou 3 disques égaux

     

    et fourrez le de confiture,

     

    de ganache au chocolat,

     

    de crème au beurre,

     

    de fruits, etc....

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires


























  • POÈME D’hier











    Hortense de





    VILLEDIEU





    1632 – 1683



























    JOUISSANCE





















    Aujourd'hui dans tes bras j'ai demeuré pâmée,





    Aujourd'hui, cher Tirsis, ton amoureuse ardeur





    Triomphe impunément de toute ma pudeur

     



    Et je cède aux transports dont mon âme est charmée.







    Ta flamme et ton respect m'ont enfin désarmée;

     

     

    Dans nos embrassements, je mets tout mon bonheur



     

    Et je ne connais plus de vertu ni d'honneur



     

    Puisque j'aime Tirsis et que j'en suis aimée.







    O vous faibles esprits, qui ne connaissez pas



     

    Les plaisirs les plus doux que l'on goûte ici bas,



     

    Apprenez les transports dont mon âme est ravie !



     

    Une douce langueur m’ôte le sentiment,



     

    Je meurs entre les bras de mon infidèle amant,



     

    Et c'est dans cette mort que je trouve la vie.



















    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975











    J-G-R-C-


















     




    11 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    SOUPE

     

     

     

     

    SAVOYARDE

     

     

     

     

     

    .préparation: 15 minutes.

     

     

    .cuisson: 1 heure 30 minutes.

     

     

     

     

    -pour 6 personnes-

     

     

     

     

     

     

     

    . 2 poireaux.

     

    . 1 navet.

     

    . 1 branche de céleri.

     

    . 500 g de pomme de terre.

     

    . 50 cl de lait.

     

    . 60 g de beurre.

     

    .4 brins de persil plat.

     

    .sel & poivre du moulin .

     

     

     

    POUR SERVIR

     

     

    .12 tranches de pain.

     

     

    .180 g de gruyère.

     

     

     

     

    1) Pelez les légumes et lavez les.

     

     

    Coupez en fines rondelles

     

    les poireaux,

     

    le navet et le céleri.

     

     

    Faites fondre le beurre

     

    dans une cocotte, ajoutez

     

    les rondelles de légumes.

     

     

    Faites les revenir à feu vif

     

    pendant quelques minutes,

     

    puis couvrez.

     

     

    Laissez cuire

     

    vingt minutes sur feu doux.

     

     

     

     

    2) Ajoutez les pommes de terre

     

    coupées en petits cubes

     

    et deux litres d'eau tiède.

     

     

    Salez, poivrez, couvrez.

     

     

    Laissez cuire pendant

     

    une heure à feu doux

     

    en tournant de temps en temps.

     

     

     

     

    3 ) quinze minutes avant la fin

     

    de la cuisson,

     

    versez le lait et mélangez.

     

     

    Coupez le gruyère

     

    en fines lamelles.

     

     

    Grillez les tranches de pain.

     

     

    Mettez les dans une soupière,

     

    recouvrez les

     

    de lamelles de gruyère.

     

     

    Versez dessus

     

    la soupe bouillante et servez.

     

     

     

     

     

    #Vous pouvez aussi remplacer

     

    les lamelles de gruyère

     

    par des lamelles de reblochon.

     

     

     

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE  REBLOCHON

     

    Résultat de recherche d'images pour "reblochon"Résultat de recherche d'images pour "reblochon"Résultat de recherche d'images pour "reblochon"Résultat de recherche d'images pour "reblochon"Résultat de recherche d'images pour "reblochon"Résultat de recherche d'images pour "reblochon"

     

      

     







    Il doit son nom à sa fabrication

     

     

    d'abord clandestine

     

     

    à partir d'une deuxième traite

     

     

    non officiellement déclarée

     

     

    par les métayers ou les bergers

     

     

    savoyards, la rebloche.



     

    Ainsi il échappait aux redevances

     

     

    exigées par les seigneurs,

     

     

    qu'ils soient laïcs ou religieux.







     

     

     

    CHÂTEAU  D'USSE  37           D      16/02/2019  ----  6/8

     

     

     


    12 commentaires


  •  

     

     

    CHÂTEAU  D'USSE  37           D      12/02/2019  ----  4/8



     

     

     







    POÈME D’hier











    MOLIERE









    1622 - 1673



     

     

    STANCES





    GALANTES















    Souffrez qu'Amour cette nuit vous réveille;

    Par mes soupirs laissez vous enflammer;

    Vous dormez trop adorable merveille,

    Car c'est dormir que de ne point aimer.



    Ne craignez rien; dans l'amoureux empire

    Le mal n'est pas si grand que l'on le fait,

    Et lorsque l'on aime et que le cœur soupire,

    Son propre mal souvent le satisfait.



    Le mal d'aimer c'est de vouloir le taire:

    Pour l'éviter, parlez en ma faveur.

    Amour le veut, n'en faites point mystère.

    Mais vous tremblez, et ce dieu vous fait peur!



    Peut on souffrir une plus douce peine?

    Peut on subir une plus douce loi?

    Qu'étant des cœurs la douce souveraine,

    Dessus le votre amour agisse en roi;



    Rendez vous donc, o divine Amarante!

    Soumettez vous aux volontés d'Amour,

    Aimez pendant que vous etes charmante,

    Car le temps passe et n'a point de retour.







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-











     

     

     



     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DOMES

     

     

     

     

    DE CHOCOLAT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - temps de préparation: 25 minutes.

     

     

    - temps de cuisson: 02 minutes.

     

     

     

     

    - réfrigération:  5 heures. 

     

     

     

     

    - pour 4 personnes. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .200 g de chocolat noir

     

    à 70% de cacao.

     

    . 2 jaunes d'œufs.

     

    . 75 g de beurre.

     

    . 40 g de sucre glace.

     

    . 20 cl crème liquide entière.

     

    . 1 cuillère à soupe de cacao.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A) Faites fondre le chocolat

     

     

    cassé en morceaux

     

     

    avec le beurre au bain marie

     

     

    ou au micro ondes.

     

     

    Lissez le mélange.

     

     

     

     

     

    B) Fouettez les jaunes d’œufs

     

     

    et le sucre glace.

     

     

    Incorporez le mélange

     

     

    chocolat beurre tiédi,

     

     

    toujours en fouettant.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C) Battez la crème liquide

     

     

    très froide jusqu'à

     

     

    ce qu'elle soit mousseuse.

     

     

     

     

    Incorporez la délicatement

     

     

    à la préparation au chocolat.

     

     

     

     

    Répartissez dans quatre

     

     

    ramequins humectés d'eau

     

     

    et tapissés d'un film alimentaire

     

     

    (ou dans des moules en silicone.)

     

     

     

     

    Réfrigérez quatre heures.

     

     

     

     

    Démoulez et servez frais,

     

     

    saupoudré de cacao tamisé

     

     

    à travers une petite passoire.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bonne

     

     

     

    dégustation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     


    12 commentaires










  • POÈME D’hier















    ANONYME





    Chanson



    Du XVIII e siècle











    La belle



     est au jardin 



    d'amour



























    La belle est au jardin d'amour,

    Voilà un mois ou six semaines.

    Son père la cherche partout,

    Et son amant qu'est bien en peine:







    Faut demander à ce berger

    S'il l'a pas vue dedans la plaine:

     « Berger, berger, n'as tu point vu

    Passer ici la beauté même?







    - Comment donc est elle vêtue,

    Est ce de soie ou bien de laine?

    Elle est vêtue de satin blanc.

    Dont la doublure est de futaine:







    - Elle est là bas,dans ce vallon,

    Assise au bord d'une fontaine:

    Entre ses mains tient un oison,

    La belle lui confie ses peines.













    - Petit oison, tu es heureux,

    D’être entre les mains de la Belle!

    Et moi, qui suis amoureux,

    Je ne puis pas m'approcher d'elle.







    Faut il être auprès du ruisseau,

    Sans pouvoir boire à la fontaine?

    - Buvez, mon cher amant, buvez,

    Car cette eau là est souveraine.







    Faut il être auprès du rosier

    Sans pouvoir cueillir la rose?

    - Cueillissez la, si vous voulez,

    Car c'est pour vous qu'elle est éclose. »











    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-









     




    8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TIRAMISU

     

     

     

    AUX FRAISES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 20 minutes

     

     

     

    Temps de cuisson: sans

     

     

     

     

     

     

    Pour: 04 personnes




     

     

     

     

    - 12 biscuits à la cuillère.

     

     

     

    - 400 g de fraises.

     

     

     

    - 220 g de mascarpone.

     

     

     

    - 130 g de sucre en poudre.

     

     

     

    - 3 oeufs.

     

     

     

    - 2 cuillères à soupe de sirop de fraise.

     

     

     

    - cacao en poudre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans une assiette creuse,

     

     

     

    versez le sirop de fraise

     

     

     

    et délayez le avec

     

     

     

    un peu d'eau froide.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rincez les fraises,

     

     

     

    équeutez les

     

     

     

    et coupez les en dés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - Dans une jatte,

     

      

     

    fouettez 100 g de sucre

     

     

     

    avec les jaunes d'oeuf.

     

     

     

     

     

    Ajoutez le mascarpone.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - Montez les blancs d'oeuf

     

     

     

    en neige ferme,

     

     

     

    ajoutez le reste du sucre

     

     

     

    en poudre pour les serrer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mélangez les blancs en neige

     

     

     

    avec la préparation

     

     

     

    aux jaunes d'oeuf.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Trempez les biscuits

     

     

     

    dans le sirop de fraise

     

     

     

    pour imbiber chaque face.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans le fond de 4 verrines,

     

     

     

    déposez les biscuits imbibés.

     

     

     

     

     

    Ajoutez une couche

     

     

     

    de crème au mascarpone,

     

     

     

    répartissez les fraises.

      

     

     

     

     

    Ajoutez un toupet de crème,

     

     

     

    saupoudrez de cacao.

     

     

     

     

     

    Réservez au moins

     

     

     

    2 heures au réfrigérateur.

     

     

      

     

     

    Servez bien frais .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     




    CITATIONS:                      D  04/02/2019







    « voici les dernières nouvelles

    concernant ma jambe!»





    Depuis, PLUS D'UN MOIS

    de soins et pansements

    chaque jour

    LES OEDEMES ONT BIEN DU MAL

    A CICATRISER

    NOUS REPARTONS

    POUR LE MOIS DE FEVRIER

    avec de nouveau de la cortisone

    UN JOUR SUR DEUX





    prochaine visite mi février



    merci de me REMONTER LE MORAL





















    CITATIONS:                      D  04/02/2019   



     

     

     

     

     


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires