• Victor HUGO Je respire où tu palpites D 03/10/2019



     

     

     

     JE SUIS BLOQUE DU DOS 

    J'ESPERE POUVOIR

    VOUS RENDRE VISITE DEMAIN MATIN!

    SI LE MAL N'EST PAS TROP INSUPPORTABLE.

     

     

     











    POÈME D’hier





    Victor



    HUGO









    1802 - 1885







    JE RESPIRE

     

     

    OU

     

     

    TU PALPITES















    Je respire ou tu palpites,

    Tu sais ; à quoi bon, hélas,

    Rester là si tu me quittes,

    Et vivre si tu t'en vas?





     

    Je suis la fleur des murailles

    Dont avril est le seul bien.

    Il suffit que tu t'en ailles

    Pour qu'il ne reste plus rien.





     

    Tu m'entoures d'auréoles;

    Te voir est mon seul souci.

    Il suffit que tu t'envoles

    Pour que je m'envole aussi.





     

    Si tu pars, mon front se penche;

    Mon âme au ciel, son berceau,

    Fuira, car dans ta main blanche

    Tu tiens ce sauvage oiseau.





     

    Que veux tu que je devienne

    Si je n'entends plus ton pas?

    Est ce ta vie ou la mienne

    Qui s'en va? Je ne sais pas.







    Quand mon courage succombe,

    J'en reprends dans ton cœur pur,

    Je suis comme la colombe

    Qui vient boire au lac d'azur.







    L'amour fait comprendre à l’âme

    L'univers sombre et béni;

    Et cette petite flamme

    Seul éclaire l'infini.







    Sans toi, toute la nature

    N'est plus qu'un cachot fermé,

    Où je vais à l'aventure.

    Pâle et n'étant plus aimé.







    Sans toi, tout s'effeuille et tombe,

    L'ombre emplit mon noir sourcil,

    Une fête est une tombe,

    La patrie est un exil.







    Je t'implore et te réclame;

    Ne fuis pas loin de mes maux,

    O fauvette de mon âme

    Qui chantes dans mes rameaux!







    De quoi puis je avoir envie,

    De quoi puis je avoir effroi,

    Que ferais je de la vie

    Si tu n'es plus près de moi?







    Tu portes dans la lumière,

    Tu portes dans les buissons,

    Sur une aile ma prière

    Et sur l'autre mes chansons.







    Que dirai je aux champs que voile

    L'inconsolable douleur?

    Que ferai je de l'étoile?

    Que ferai je de la fleur?







    Que dirai je au bois morose

    Qu'illuminait ta douceur?

    Que répondrai – je à la rose

    Disant : Où donc est ma sœur?







    J'en mourrai; fuis si tu l'oses.

    A quoi bon, jours révolus!

    Regarder toutes ces choses

    Qu'elle ne regarde plus?







    Que ferai je de la lyre,

    De la vertu, du destin?

    Hélas ! et, sans ton sourire,

    Que ferai je du matin?







    Que ferai je, seul, farouche,

    Sans toi, du jour et des cieux,

    De mes baisers sans ta bouche,

    Et de mes pleurs sans tes yeux?













    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-

















    « RECETTE: Poulet rôti......... D 29/09/2019RECETTE: Riz a l'impériale S 06/10.2019 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Octobre à 08:21

    Bonjour  Joël

    Dans la main d'un ami

    Il faut déposer sa confiance

    Dans son âme, la compréhension

    Sur ses lèvres, un  sourire

    Devant ses yeux, un  petit com

     On ne peut en récolter que des avantages

    Vers toi cette pensée,pour te souhaiter

    Une Bonne journée  kiss❤

    2
    Jeudi 3 Octobre à 08:52

    Bonjour Joël,

    Un poème que j’aime beaucoup, le poète montre bien

    à quel point la femme aimée illumine sa vie.

    J'apprécie cette œuvre pour sa pureté, Hugo y a laissé

    quelque chose d'intime, de sublime.

    Joli Jeudi

    Amitiés

    3
    Jeudi 3 Octobre à 09:53

    Un beau poème bonne journée 

    4
    Jeudi 3 Octobre à 11:33

    Mon poète préféré Joël,

    merci du partage,

    Bises à tous les deux ,

    Christiane

    5
    Jeudi 3 Octobre à 14:28

    Bonjour Joël,

    Je ne connaissais pas ce poème de Monsieur Victor HUGO. Merci pour le partage.

    Bonne journée, grosses bises, Véronique

    6
    Vendredi 4 Octobre à 07:12

    Bonjour  Joël,

    Je te souhaite un merveilleux vendredi

    Que cette journée soit bien ensoleillée.

    Amitiés

     

    7
    Vendredi 4 Octobre à 07:19

    Bonjour  Joël★ ┊ ★ ┊    ★ 

    Un petit coucou pour te souhaiter une bonne journée

    Hier  elle  fut bien ensoleillée  cela est plaisant 

    J'espère que le weekend  sera idem

     Un barbecue est prévu dimanche !!!

    Soignes -toi bien je connais tellement cette douleur

    Bisous d'amitié , ton amie Dany

    ★ ┊ ★ ┊    ★ ┊ ★ 

    8
    Samedi 5 Octobre à 07:02

    ♥⭐♥ ♥⭐♥ ♥⭐♥

    Tic tac tic tac comme le temps passe,

     Il est déjà l'heure de te souhaiter 

    Bonjour mon ami Joël

    Je viens faire

    Un petit tour chez toi

    Pour te souhaiter

    Une bonne journée

    En ce samedi 

    Et par la même occasion

    te remercier pour

    ta gentillesse et ta fidélité

    Gros bisous guérisseurs   ☀️ 

    9
    Samedi 5 Octobre à 08:33

    Bonjour Joël,

    J'espère que ton dos va mieux, et que tout est rentré dans l’ordre. Ne reste surtout pas allongé au lit, cela favorise le passage à la chronicité. Il y a quelques années je me suis trouvé dans la même situation que toi « J’ai opté pour le port d’une ceinture lombaire sur les conseils de mon médecin. Cela m’a permis de ne pas trop bouleverser mes habitudes quotidiennes ». Il faut bouger, développer sa masse musculaire et adopter une bonne hygiène de vie. L’activité physique est l’un des piliers du traitement. Je te souhaite un prompt rétablissement.

    Bon weekend avec toutes mes Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :