•  

     

     

     

     

    RECETTE:  LES PETITS PAINS GRATINES            D    03/04/2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES PETITS PAINS

     

    GRATINES

     

     

     

     

    Temps de préparation:15 mn

    Cuisson : 10 mn

    Pour :  04  personnes







     

    - 4 petits pains au lait.

    - 1 belle tranche de jambon.

    - 3 oeufs.

    - 50g emmenthal râpé.

    - 6 cuillères a soupe de lait entier.

    - sel et poivre.

     

     

     

     

    1) Hachez le jambon,

    Que vous mélangez avec les œufs

    Battus en omelette, le râpé et le lait.

     

     

    2) Videz les petits pains,

    Remplissez les avec le mélange

    Que vous venez de faire

    Après avoir bien beurré l’intérieur.

     

     

    3) Mettez à four chaud

     Pendant 8 à 10 minutes

     Jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      D  03-04-2016*-*14-01-2012

     


    34 commentaires
  •  

     

     

    POÈME D’hier

     

     

    Pierre de

     

    RONSARD

     

     

    1524  -  1585

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TOUCHE DE MAIN

     

    MIGNONNE…

     

     

     

     

     

    Touche de main, mignonne frétillarde,

    Sur l’instrument le plus doux en amour,

    Qui peut chasser le desplaisir toujours

    Par un accord d’une façon gaillarde.

     

    Et en usant d’une prise gaillarde,

    Pince très doux mainte corde à l’entour,

    En l’animant de quelque gentil tour,

    Par la vertu de la voix babillarde.

     

    Assez, assez pour avoir du plaisir,

    Pour commencer me tente le désir ;

    Tiens la mesure, ou sur mon cul fredonne.

     

    Les doux accents des accords de là bas ;

    Ce temps pendant, du pouvoir que me donne

    Le long repos, je fourniray tout bas.

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    POÈME D’HIER


     

     

    Olivier de  MAGNY

     

     

     

    1528 - 1577

     

     

     

     

     



     

     

    QUAND JE SUIS

     

    QUELQUEFOIS …

     



     

    Quand je suis quelquefois assis dans le giron,

    Ou couché dans les bras de ma belle maîtresse,

    Et qu’un plaisant sommeil paupières me presse,

    Transportant mon esprit aux rives d’Achéron,

     

    Si quelque importun chien aboie à l’environ,

    Et qu’à ses abois le sommeil me délaisse,

    Lors de mille baisers la belle je caresse,

    A quelque chose aussi quelque malheur est bon.

     

    Je perds le doux sommeil par le chien qui aboie,

    Mais par le chien aussi se redouble ma joie,

    Car dès que le sommeil s’envole de mes yeux,

     

    Je baise tant et tant, et rebaise la belle,

    Que non que le sommeil mais le nectar des Dieux,

    N’égalent les douceurs que je prend avec elle.

     

     

     



    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975




     

    J-G-R-C-



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014GLACE  RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

    aux FRUITS

     

     de la PASSION

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

    ANTILLES

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014 

     

     

    Temps de préparation: 25 mn

    Temps de cuisson : 15 mn
    pour  6  personnes





     

    55 cl de lait.

    600g fruits de la passion.

    1 orange.

    150g de sucre en poudre.

    ½ sachet de sucre vanillé.

    5 jaunes d’oeufs.

    10 cl de crème fraîche.

    1 sachet d’amandes effilées.

    ½ gousse de vanille.

    1 jus de citron vert.

     

     

     

    1) Ouvrez les fruits, retirez en toute la pulpe.

     

    Réduisez la en purée au mixer.

     

     

    2) Faites bouillir 50 cl de lait

     

    dans une petite casserole

     

     avec la ½ gousse de vanille.

     

     

     

    3) Cassez les œufs,

     

     mettez les jaunes dans une jatte,

     

     ajoutez le sucre en poudre.

     

    Mélangez jusqu’à ce que la préparation blanchisse.

     

    Versez alors peu à peu le lait bouillant

     

    « après avoir ôté la gousse de vanille »

     

    en continuant çà tourner au fouet.

     

     

     

    4) Mettez cette crème dans une casserole

     

     et tournez quelques minutes à la cuillère de bois,

     

     sur feu doux, afin que le mélange épaississe.

     

     

    Puis laissez refroidir.

     

     

    5) Incorporez à la crème refroidie

     

     la purée de fruits,

     

     1 jus de citron vert

     

    et 1 cuillerée de crème fraîche.

     

     

    Remuez bien le tout

     

     et mettez 2 heures en sorbetière.

     

     

    6) mettez le reste de crème fraîche

     

    dans un saladier avec 5 cl de lait

     

     et fouettez vigoureusement le mélange

     

     pour confectionner une chantilly.

     

     

    Ajoutez alors le sucre vanillé.

     

     

    7) lorsque la glace est prise,

     

     remplissez en des coupes individuelles,

     

     décorez avec la chantilly mis en poche à douille.

     

     

    Saupoudrez d’amandes effilées avant de servir.

     

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

           

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    D 27-05-2016 *-* 28-07-2014


    25 commentaires
















  • POÈME D’hier









    Paul ELUARD





    1898 - 1952

































    ELLE SE REFUSE





    à





    COMPRENDRE

























    Elle se refuse toujours à comprendre, à entendre,



     

    Elle rit pour cacher sa terreur d'elle meme.



     

    Elle a toujours marché sous les arches des nuits.



     

     

     

     



    Et partout où elle est passé





    Elle a laissé





    L'empreinte des choses brisées.

























    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975









     




    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    AVOCAT

     

    GARNI

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10 mn

     


    Pour  04  personnes

     



     




     

    - 4 avocats.

     

    - huile olive.

     

    - jus de citron.

     

    - 1 pincée de coriandre.

     

    - sel & poivre.

     

    - quelques raisins blonds.

     

    - fromage.

     

    - paprika.

     

     

     

     

     

     

     

    a) Ouvrez les avocats en deux

    Retirez les noyaux.

     

    Préparez la vinaigrette

    Avec de l’huile

    Et un jus de citron

    Relevé avec une

     Forte pincée de coriandre,

     Sel et poivre.

     

     

    b) Ôtez la pulpe de l’avocat,

    Coupez la en dés

    Et mélangez les à la sauce.

     

    Ajoutez les raisins blonds,

    Regarnissez les coques

    Et servez accompagné

    De fromage blanc salé,

    Poivré avec des fines herbes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONNE DÉGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE:  AVOCAT  GARNI            D  02/08/2018

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

     

    BAUDELAIRE Charles

     

     

    1821 – 1867

     

     

     

     

     

     

    CHANSON

     

     

    D’APRES MIDI

     

     

     

     

    Quoique tes sourcils méchants

    Te donnent un air étrange

    Qui n’est pas celui d’un ange,

    Sorcière aux yeux alléchants,

     

    Je t’adore, o ma frivole,

    Ma terrible passion !

    Avec la dévotion

    Du pretre pour son idole.

     

    Le désert et la foret

    Embaument tes tresses rudes,

    Ta tète a les attitudes

    De l’énigme et du secret.

     

    Sur ta chair le parfum rode

    Comme autour d’un encensoir ;

    Tu charmes comme le soir,

    Nymphe ténébreuse et chaude.

     

    Ah ! les philtres les plus forts

    Ne valent pas ta paresse,

    Et tu connais la paresse,

    Qui fait revivre les morts !

     

    Tes hanches sont amoureuses

    De ton dos et de tes seins,

    Et tu ravis les coussins

    Par tes poses langoureuses.

     

     

    Quelque fois pour apaiser

    Ta rage mystérieuse,

    Tu prodigues, sérieuse,

    La morsure et le baiser ;

     

    Tu me déchires, ma brune,

    Avec un rire moqueur,

    Et puis tu mets sur mon cœur

    Ton œil doux comme la lune.

     

    Sous tes souliers de satin,

    Sous tes charmants pieds de soie,

    Moi, je mets ma grande joie,

    Mon génie et mon destin,

     

    Mon âme par toi guérie,

    Par toi, lumière et couleur !

    Explosion de chaleur

    Ma noire Sibérie !

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C

     

     

     

     

     

     

     

    R.  30/05/2016     05-04-2012

     

     

     

     

     

     

    FESTIVAL  PHOTO  2018  LA  GACILLY      D   30/07/2018   1/1

     

     

     

     


    28 commentaires