•  

     



     

    POEME D’hier

     

     

    CHARLES D’ORLEANS

     

     

    1391 – 1465


     

     

     

     

     

     

     

     

     



    CHANSON

     

     

     



    Que me conseillez vous, mon cœur ?


    Irai  je  par devers la belle


    Lui dire la peine mortelle


    Que souffrez pour elle en douleur ?

     



    Pour votre bien et son honneur,


    C’est droit que votre conseil cèle  (1)?


    Que me conseillez vous, mon cœur .


    Irai je par devers la belle?

     



    Si pleine la sais de douceur


    Que trouverai merci en elle,


    Tôt en aurez bonne nouvelle.


    J’y vais, n’est ce pour le meilleur ?

     

     

    Que me conseillez vous mon cœur ?


    (1) cache

     

     




    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975






     

    J-G-R-C

     

     

     

     

     

    11-03-2012 

     


    34 commentaires


  •  

     

     

     


    PUNCH PARFUM

     

    Des iles

     

     

     

     

    ANTILLES

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation:  10 mn
    pour 08  personnes





     

     

    4 verres à punch de rhum blanc.

    3 verres à punch de jus d’orange.

    3 verres à punch de jus d’ananas.

    3 verres à punch de jus

     de fruits de la  passion.

    1/4 de litre de sirop de sucre de canne.

    2 oranges coupées en rondelles fines.

     

     

    1) mélangez le tout dans le bol à punch

    et ajoutez des glaçons.

     

    2) servez dans des verres givrés

    décorés d’une rondelle d’orange.

     

     

     

     

     

    A CONSOMMER

     

    AVEC MODERATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     21-01-2014


    19 commentaires
  •  

     

     

    RECETTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    STEAK DE JAMBON

     

     

    A L’ANANAS

     

     

     

    HAWAI

     

     

     

     

    Temps de préparation:  15 mn

    Cuisson: 10 mn
    pour 4  personnes



     

    - 1 petit ananas.

     

    - 2 épaisses tranches de jambon.

     

    - 1 oignon

     

    - 3 cuillères à soupe d’huile

     

    - 1 cuillère à soupe de moutarde.

     

    - 1 pointe de poivre de Cayenne.

     

    - persil.

     

    - sel.

     

     

     

    1) Epluchez l’ananas.

    Coupez quatre belles tranches

    Et enlevez la partie centrale fibreuse

    (Réservez le reste du fruit pour un dessert)

     

     

    2) Faites chauffer un grill

    sur feu vif et faites griller

     les tranches de fruit

    deux minutes de chaque coté.

    Si le grill est côtelé

    Faites pivoter les tranches

     de quarante cinq degrés

    en cours de cuisson

     pour obtenir un quadrillage

     d’un bel effet décoratif.

    Préservez les tranches

     d’ananas au chaud.

     

     

    3) Coupez les tranches

     de jambon en deux

    et mettez à griller la viande

     sur le même grill,

     deux à trois minutes de chaque coté.

     

     

    4) Préparez une sauce comme suit :

    dans un bol mélanger intimement

     trois cuillerées à soupe d’huile

     avec une bonne

    cuillerée de moutarde forte.

    Ajoutez un oignon pelé

     et finement haché,

     une pincée de sel

    et une bonne pointe de Cayenne.

     

     

    5) Dressez les steaks de jambon

     sur un plat de service,

    couronnez les chacun

     d’une tranche d’ananas.

    Présentez la sauce en saucière.

     

     

     

     

    CONSEIL :

     

     Faites trancher à la main

     des tranches épaisses dans un jambon.

     

    Si vous n’avez pas de gril,

    Réalisez les points 2 – 3

    Dans une poêle légèrement beurrée

    Ou dans une poêle antiadhésive.

     

     

     

    VARIANTE :

     

    Vous pouvez laquer au four

     vos tranches de jambon :

     

    Mélangez une cuillère à soupe de miel

    Avec une cuillerée à soupe

     de vinaigre de xérès et une de sauce soja,

    ainsi qu’une cuillerée à café d’huile

     et badigeonnez en les morceaux de jambon

     avant de les faire griller.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

    Et

     

    Bonne dégustation

     

     

     

    fruits--ananas-copie-1.jpg 

     

      

     09-12-2013


    21 commentaires
  •  

     

     

     

    RECETTE    D - Ö - M

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    VELOUTE DE GIRAUMON  *

     

    AUX CREVETTES

     

     


    ANTILLES


     

     

    Temps de préparation: 20mn
    pour 6 personnes

    Cuisson 30mn

     

     



                  
    1kg de giraumon*.

                         1 kg de crevettes décortiquées.

                         500g de poireaux.

                         2 carottes.

                         250g d’oignons.

                         2 gousses d’ail.

                         2 feuilles de laurier,

                         2 cuil. De crème fraîche.

                         1 petit verre de vieux rhum,

                         huile, Sel et poivre.




    1) Épluchez le giraumon.

    -                    Épépinez le et enlevez les filaments.

    -                    coupez la chair en dès.

    -                    Pelez les carottes et coupez les en rondelles.

    -                    Lavez et émincez les poireaux.


    2) pelez et hachez finement les oignons

    -                      (réservez en un).

    -                     Faites les suer dans une cocotte,

    -                     Puis ajoutez les dés de giraumon et les légumes.

    -                     Laissez fondre quelques minutes.

     

    -                     3) mouillez avec 1.5l d’eau environ

    et ajoutez le laurier.

    -                    Salez, poivrez et laissez cuire

    -                      une vingtaine de minutes a couvert.


    4)  pendant ce temps, faites revenir les crevettes

    A la poèle avec l’ail pressé,

    1 oignon haché et le vieux rhum,

     Pendant 5 à 10 minutes.

    -                    Réservez quelques crevettes entières,
    et mixez le reste.

     

    5) enlevez le laurier

     Et passez le contenu de la cocotte

    au moulin à légumes.

    Incorporez les crevettes mixées et la crème

    Et décorez avec quelques crevettes entières.

    Servez bien chaud.

     

     

     

    Bon Appétit

     

     


    *
    Le giraumon est une variété

     

     De potiron tropical,

     

     Il est incontournable en Guadeloupe,

     De chair ferme, légèrement farineuse,

     

     Il se déguste en salade,

     

     En purée et même en compote!

     



    Il se présente sous une couleur

     

     Grise ou verte tachetée de rouge,

     

     C’est un gros cucurbitacée.

     

     

     Il peut atteindre

     

     Des tailles imposantes

     

    Le giraumon est très riche

     

     en vitamine A.

     

     

     

     

     

     

     

     04-12-2013


    23 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POEME D’hier

     

     

    Henri de REGNIER

     

     

    1864 – 1936

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ELVIRE AUX

     

     YEUX BAISSES

     

     

     

    Quand le désir d’amour écarte ses genoux

    Et que son bras plié jusqu’à sa bouche attire,

    Tout à l’heure si clairs, si baissés et si doux,

    On ne reconnaît plus les chastes yeux d’Elvire.

     

    Eux qui s’attendrissaient aux roses du jardin

    Et cherchaient une étoile à travers le feuillage,

    Leur étrange regard est devenu soudain

    Plus sombre que la nuit et plus noir que l’orage.

     

    Toute Elvire à l’amour prend une autre beauté,

    D’un souffle plus ardent s’enfle sa gorge dure,

    Et son visage implore avec félicité

    La caresse trop longue et le plaisir qui dure…

     

    C’est en vain qu’à sa jambe elle a fait, sur sa peau,

    Monter le bas soyeux et que la cuisse ajuste,

    Et qu’elle a, ce matin avec un soin nouveau,

    Paré son jeune corps délicat et robuste.

     

    La robe, le jupon, le linge, le lacet,

    Ni la boucle ne l’ont cependant garantie

    Contre ce feu subtil, langoureux et secret

    Qui la dresse lascive et l’étend alanguie.

     

    Elvire ! Il a fallu, pleine de déraison,

    Qu’au grand jour, a travers la ville qui vous guette,

    Peureuse, vous vinssiez  obéir aux frissons

    Qui brûlait sourdement votre chair inquiète ;

     

    Il a fallu laisser tomber de votre corps

    Le corset au long busc et la souple chemise

    Et montrer à des yeux, impurs en leurs transports,

    Vos yeux d’esclave heureuse, accablée et soumise.

     

    Car, sous le rude joug de l’amour souverain,

    Vous n’êtes plus l’Elvire enfantine et pudique

    Qui souriait naïve aux roses du jardin

    Et qui cherchait l’étoile au ciel mélancolique.

     

    Maintenant le désir écarte vos genoux,

    Mais quand, grave, contente, apaisée et vêtue,

    Vous ne serez plus la, vous rappellerez vous

    Mystérieusement l’heure ou vous étiez nue ?

     

    Non ! Dans votre jardin, doux a vos pas lassés,

    Ou, parmi le feuillage, une étoile palpite,

    De nouveau, vous serez Elvire aux yeux baissés

    Que dispense l’oubli du soin d’être hypocrite.

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     

     

     

     

     18-02-2012


    22 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    POEME D’hier

     

    MOLINET Jean

     

    + 1507

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CESTE FILLETTE

     

     

    Ceste fillette à qui le tétin poinct,

    Qui est tant gente et a les yeulx si vers,

    Ne luy soyez ne rude ne pervers,

    Mais la traictez doulcement et à poinct.

    Despouillez vous et chemise et pour poinct

    Et la gectez sur ung lict à l’envers,

    Ceste fillette.

    Après cela, si vous estes en poinct,

    Accollez la de long et de travers,

    Et si elle a les deux genoulx ouvers

    Donnez dedans et ne l’espargnez poinct,

    Ceste fillette.

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     04-03-2012


    17 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIOCHES

     

    AU

     

    FROMAGE

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10 mn

     

    Cuisson : 20 mn


    pour  04  personnes










    - 4 Petites brioches.

     

    - 75g d’emmenthal râpé.

     

    - 1 tasse a thé de lait.

     

     

     

     

     

    1) Creusez les brioches sans les abîmer.

     

     

    1)          Emiettez l’intérieur et le chapeau

     

     dans le lait chaud ;

     

    Salez, ajoutez l’emmenthal râpé.

     

     

    2)          Remplissez les brioches

     

     avec cette composition .

     

     

     

    3)          Mettez les ensuite sur une plaque,

     

    A four moyen,

     

    Pendant vingt minutes.

     

     

     

     

     

    A SERVIT TRES CHAUD

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     17-01-2012

     

     


    15 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POEME D’hier

     

     

     

    JAMMES Francis

     

     

     

    1868 - 1938

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TU SERAS NUE…

     

     

     

     

     

    Tu seras nue dans le salon aux vieilles choses,

    Fine comme un fuseau de roseau de lumière,

    Et les jambes croisées, auprès du feu rose,

    Tu écouteras l’hiver.

     

     

    A tes pieds, je prendrais dans mes bras tes genoux.

    Tu souriras, plus gracieuse qu’une branche d’osier,

    Et, posant mes cheveux à ta hanche douce,

    Je pleurerais que tu sois si douce.

     

     

    Nos regards orgueilleux se feront bons pour nous,

    Et, quand je baiserais ta gorge, tu baisseras

    Les yeux en souriant vers moi et laisseras

    Fléchir ta nuque douce.

     

     

    Puis, quand viendra la vieille servante malade

    et fidèle

    Frapper à la porte en nous disant : le dîner est servi,

    Tu auras un sursaut rougissant, et ta main frêle

    Préparera ta robe grise.

     

     

    Et tans dis que le vent passera sous la porte,

    Que ta pendule usée sonnera mal,

    Tu mettras tes jambes au parfum d’ivoire

    Dans leurs petits étuis noirs.

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Francis  JAMMES  Tu seras nue...             D   25/03/2016

     

     


    12 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CARI DE POULET

     

     

     

    REUNION

     

     

     

    Temps de préparation:15 mn

    Cuisson : 30 mn

    pour 06  personnes







     

    - 1 poulet fermier.

    - 6 à 8  tomates moyennes.

    - 2 petits piments verts.

    - 2 oignons.

    - 6 gousses d’ail.

    - 1 branche de thym frais.

    - 1 cuillère à soupe de curcuma.

    - 3 clous de girofle

    - 1 pincée  de sel.

    - 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

     

     

     

     

    1) Découpez le poulet en 12 morceaux.

     

    Faites dorer ceux-ci

    a l’huile d’olive dans une cocotte.

     

     

     

    2) Ecrasez l’ail, hachez les oignons.

     

    Ajoutez dans la cocotte les oignons hachés,

    L’ail et le thym effeuillé, le curcuma.

     

    Salez.

     

    Mélangez bien le tout,

     pour que la viande s’imprègne d’arome.

     

    Ajoutez alors les tomates coupées en dés,

    Les piments écrasés et les clous de girofle.

     

    Laissez mijoter 7 minutes.

     

    Mouillez avec un petit verre d’eau,

    Couvrez et laissez réduire

     une douzaine de minutes.

     

     

     

    3) Servez bien chaud,

    avec du riz et des haricots rouges.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    À Rennes, le drapeau belge, le drapeau français et le drapeau de l'union européenne sont en berne. 

     

     

     20-01-2012

     


    19 commentaires
  •  

     

     

     

    Charles   BAUDELAIRE   Don juan aux enfers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    POEME D’hier

     

     

    BAUDELAIRE Charles

     

     

     

     

     

    1821 – 1867

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     DON JUAN


    AUX ENFERS


    Quand Don Juan descendit vers l’onde souterraine

     

    Et lorsqu’il eut donné son obole a Charon.


    Un sombre mendiant, l’œil fier comme Antisthène,


    D’un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.


    Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,


    Des femmes se tordaient sous le noir firmament,


    Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,


    Derrière lui traînaient un long mugissement.


    Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,


    Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant


    Montrait à tous les morts errant sur les rivages


    Le fils audacieux qui railla son front blanc.


    Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,


    Près de l’époux perfide et qui fut son amant,


    Semblait lui réclamer un suprême sourire


    Où brillait la douceur de son premier serment.


    Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre


    Se tenait à la barre et coupait le flot noir;

     

    Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,

     

    Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

     

     

     



    diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975

     

     


    J-G-R-C


     

     

     

     

     

     

     26-02-2012


    22 commentaires