•  

     

     

     

     

     

    Francis  JAMES    J'AIME DANS LE TEMPS         D   15/03/2017   R

     

      Francis  JAMES    J'AIME DANS LE TEMPS         D   15/03/2017   R

      Francis  JAMES    J'AIME DANS LE TEMPS         D   15/03/2017   R

    Francis  JAMES    J'AIME DANS LE TEMPS         D   15/03/2017   R

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POÈME  D'hier

     

     

     

    FRANCIS  JAMMES

     

     

    1868 – 1938

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J’AIME DANS LE TEMPS

     

     

    J’aime dans le temps Clara d’Ellébeuse

    L’écolière, des anciens pensionnats,

    Qui allait, les soirs chauds, sous les tilleuls

    Lire les magazines d’autrefois.

     

     

    Je n’aime qu’elle, et je sens sur mon cœur

    La lumière bleue de sa gorge blanche.

    Où est elle ? où était donc ce bonheur ?

    Dans sa chambre claire il entrait des branches.

     

     

    Elle n’est peut être pas encore morte

    - ou peut être que nous l’étions tous deux.

    La grande cour avait des feuilles mortes

    Dans le vent froid des fins d’été très vieux.

     

     

    Te souviens tu de ces plumes de paon,

    Dans un grand vase, auprès de coquillages ?...

    On apprenait qu’on avait fait naufrage,

    On appelait Terre Neuve : le Banc.

     

     

    Viens, viens ma chère Clara d’Ellébeuse :

    Aimons nous encore si tu existes.

    Le vieux jardin a vieilles tulipes.

    Viens toute nue,o Clara D’Ellébeuse.

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     07/06/2013


    20 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    artichauts.jpg 

     

     

     

     

     

     

    FLAN

     

     

    D’ARTICHAUTS

     




     

    Temps de préparation: 20 minutes

    Cuisson : 45 minutes

    (après cuisson des artichauts)
    pour 6 personnes

     




    6 gros artichauts.

    250g pâte brisée.

    4 œufs.

    1 petit pot de crème.

    2 oignons.

    Persil - estragon – cerfeuil.

    Une pincée de muscade.

    Sel – poivre.

     

     



    faites cuire les artichauts,

     

    détachez en les feuilles

     

    que vous pourrez servir le lendemain

     

    en hors d’œuvre, à la vinaigrette.

     

     

     

    Coupez les fonds en tranches minces,

     

    Faites durcir trois œufs,

     

    Détaillez les en rondelles.

     

     

     

    Foncez un moule a flan avec la pâte brisée ;

     

    Garnissez en le fond

     

     avec les tranches d’artichauts,

     

    recouvrez avec les rondelles d’œuf durs.

     

     

     

     

    Battez un œuf avec la crème,

     

    Assaisonnez et versez sur les œufs durs.

     

     

     

    Portez environ 40 minutes au four

     

    Jusqu'à ce que le flan

     

    Soit bien pris et doré.

     

     

     

     

    cuillere1[1]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

    Peut se manger froid également

     

     

     

     

     

     

    artichauts

     21-06-2016


    29 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    POÈME  D’hier

     

     

    Jacques PREVERT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JE SUIS

     

    COMME JE SUIS

     

    1900-1977

     

     

     

    Je suis comme je suis

    Je suis faite comme ça

    Quand j’ai envie de rire

    Oui je ris aux éclats

    J’aime celui qui m’aime

    Est-ce ma faute à moi

    Si ce n’est pas le même

    Que j’aime chaque fois

    Je suis comme je suis

    Je suis faites comme ça

    Que voulez vous de plus

    Que voulez vous de moi.

     

    Je suis faite pour plaire

    Et n’y puis rien y changer

    Mes talons sont trop hauts

    Ma taille trop cambrée

    Mes seins beaucoup trop durs

    Et mes yeux trop cernés

    Et puis après

    Qu’est ce que ça peut vous faire

    Je suis comme je suis

    Je plais à qui je plais.

     

    Qu’est ce que ça peut vous faire

    Ce qui m’est arrivé

    Oui j’ai aimé quelqu’un

    Oui quelqu’un m’a aimée

    Comme les enfants qui s’aiment

    Simplement savent aimer

    Aimer aimer …

    Pourquoi me questionner

    Je suis la pour vous plaire

    Et n’y puis rien changer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     31/02/2013


    23 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LES BANANES

     

     

    AU BACON

     

     

    - temps de préparation : 05 minutes

     

    - temps de cuisson : 05 minutes

     

    - pour 4 personnes

     

     

     

     

     4 bananes.

     

    - 8 tranches de bacon.

     

     

     

     

    Epluchez les bananes.

     

     

    Coupez les en deux

     

     et entourez les d’une tranche de bacon.

     

     

    Maintenez le tout avec un petit pic.

     

     

    Posez sur un plat à gratin

     

     sous le gril très chaud pendant cinq minutes.

     

     

     

     

    Ne pas couper les bananes

     

     dans le sens de la longueur.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

      

     

      

     

     

      

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     14-10-2013

     


    26 commentaires
  •  

     

     

     

    Clément  MARROT      UN JOUR ROBIN    03/03/2017

     

     

     

     

     

     

     

     

    POEME D’hier

      

    Clément MARROT

      

    1496 – 1544

     

     

     

     

     

     

     

     

    UN JOUR ROBIN

     

    Vint Margot empoigner...

     

     

     

     

     

     

    Un jour Robin vint Margot empoigner,

     

    En luy monstrant l’outil de son ouvraige,

     

    Et sur le champ la voulut besogner ;

     

    Mais Margot dit : « vous me feriez oultraige

     

    Il est trop gros et long à l’advantaige.

     

    - Bien dit, Robin, tout en vostre fendasse

     

    Ne le mettray » ; et soudain il l’embrasse,

     

    Et la moytié seulement y transporte.

     

    « Ah ! dit Margot, en faisant la grimace,

     

    Mettez y tout : aussi bien suis –je morte. »

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     14-05-2013


    23 commentaires
  • RECETTE POISSONS OU CRUSTACES

     

     

     

     

     

     

     

     

    TRUITES

     

     AUX AMANDES

     

     

     

    Temps de préparation: 10 minutes

    Cuisson : 20 minutes

    Pour 04  personnes





     

     

    4 Truites.

    50g de beurre.

    50g amandes effilées.

    2 citrons.

    Sel et poivre.

     

     

     

     

    Les truites étant vidées par les ouies,

    Essuyez les soigneusement.

     

    Prenez une grande poêle

    et mettez y le beurre à fondre.

     

    Quand le beurre est blond,

    Déposez délicatement les truites

    Dans le beurre

    et laissez cuire à feu moyen.

     

    Remuez fréquemment la poêle

    Pour que les poissons n’attachent pas.

     

    Après dix minutes de cuisson,

    Retournez soigneusement chaque poisson

    En prenant soin de ne pas abîmer la peau.

     

    Laissez cuire dix minutes de l’autre coté,

    Salez et poivrez.

     

    Ajoutez le jus d’un citron.

     

    Dressez les poissons

    sur le plat de service chauffé.

     

    Faites alors dorer les amandes

    Et versez les sur les truites.

     

    Choisir de préférence de la truite d’eau vive

    Bien supérieure a celle d’élevage.

     

     

     

     

    Bonne dégustation

     

     

     

     

     

     

     03-04-2015


    26 commentaires
  •  

     

    Louise  LABE    SONNETS          D  25/02/2017

     

     

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

    Louise  LABÉ

     

     

    1524 – 1566

     

     

     

     

     

     

    Sonnets

     

     

     

    Tant que mes yeux pourront larmes épandre

    A l’heur (2) passé avec toi regretter

    Et qu’aux sanglots et soupirs résister

    Pourra ma voix, et un peu faire entendre,

     

    Tant que ma main pourra les cordes tendre

    Du mignard luth pour tes grâces chanter,

    Tant que l’esprit se voudra contenter

    De ne vouloir rien fors que toi comprendre,

     

    Je ne souhaite encore point mourir.

    Mais quant à mes yeux je sentirai tarir,

    Ma voix cassée et ma main impuissante,

     

    En mon esprit en ce mortel séjour

    Ne pouvant plus montrer signe d’amante,

    Prierai la mort noircir mon plus clair jour.

     

     (2)  Bonheur

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     


    43 commentaires