•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CHEESECAKES

     

     

     

     

    GRENADE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 30 minutes

     

    Cuisson: 25 minutes

     

     

     

    mise au réfrigérateur 4 à 12 heures

     

     

    Pour: 04 personnes




     

    - 50 g de beurre.

     

    - 180 g de biscuits sablés.

     

    - 600 g de fromage frais

     

    (type Philadelphia.)

     

    - 3 œufs.

     

    - 60 g de sucre en poudre.

     

    - 2 cuillères à soupe de sirop de grenadine.

     

    - ½ cuillère à café de colorant liquide rose.

     

    - 1 grenade.

     

     

     

    a) Préchauffez le four

     

     

    à 160°C ( th, 5-6).

     

     

     

     

    Faire fondre le beurre.

     

     

     

     

    L'incorporer aux biscuits émiétés.

     

     

     

     

    Tasser le mélange

     

     

    obtenu au fond de 4 cercles

     

     

    à entremets ( 8 cm ) chemisés

     

     

    de papier sulfurisé.

     

     

     

     

     

     

     

     

    b) Fouetter longuement

     

     

    le fromage frais

     

     

    avec les œufs.

     

     

     

     

    Incorporer le sucre,

     

     

    la grenadine et le colorant .

     

     

     

     

    Verser le mélange

     

     

    dans les cercles.

     

     

     

     

    Enfourner 25 minutes.

     

     

     

     

     

     

     

     

    c) Laisser les cheesecakes

     

     

    refroidir dans le four éteint.

     

     

     

     

    Les sortir et les réserver

     

     

    4 heures minimum au frigo.

     

     

     

     

     

     

     

     

    d) Ouvrir la grenade.

     

     

     

     

    Prélever les graines.

     

     

     

     

    Les disperser

     

     

    sur les cheesecakes.

     

     

     

     

    Décorer éventuellement

     

     

    d'un filet de grenadine.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     


    11 commentaires




















  • POÈME D’hier





    Emile

     

    VERHAEREN

     



    1855 – 1916













    LORSQUE TU



    FERMERAS



    MES YEUX















    Lorsque tu fermeras mes yeux à la lumière,

    Baise les longuement, car ils t'auront donné

    Tout ce qui peut tenir d'amour passionné

    Dans le dernier regard de leur ferveur dernière.







    Sous l'immobile éclat du funèbre flambeau,

    Penche vers leur adieu ton triste et beau visage

    Pour que s'imprime et dure en eux la seule image

    Qu'ils garderont dans le tombeau.





    Et que je sente, avant que le cercueil se cloue,

    Sur le lit pur et blanc se rejoindre nos mains

    Et que près de mon front sur les pales coussins,

    Une suprême fois se repose ta joue.





    Et qu'après je m'en aille au loin avec mon cœur

    Qui te conservera une flamme si forte

    Que même à travers la terre compacte et morte

    Les autres morts en sentirons l'ardeur!.







    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975







    J-G-R-C-



























     




    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

    RECETTE:  LES PETITS PAINS GRATINES            D    03/04/2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES PETITS PAINS

     

    GRATINES

     

     

     

     

    Temps de préparation:15 mn

    Cuisson : 10 mn

    Pour :  04  personnes







     

    - 4 petits pains au lait.

    - 1 belle tranche de jambon.

    - 3 oeufs.

    - 50g emmenthal râpé.

    - 6 cuillères a soupe de lait entier.

    - sel et poivre.

     

     

     

     

    1) Hachez le jambon,

    Que vous mélangez avec les œufs

    Battus en omelette, le râpé et le lait.

     

     

    2) Videz les petits pains,

    Remplissez les avec le mélange

    Que vous venez de faire

    Après avoir bien beurré l’intérieur.

     

     

    3) Mettez à four chaud

     Pendant 8 à 10 minutes

     Jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      D  03-04-2016*-*14-01-2012

     


    34 commentaires
  •  

     

     

    POÈME D’hier

     

     

    Pierre de

     

    RONSARD

     

     

    1524  -  1585

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TOUCHE DE MAIN

     

    MIGNONNE…

     

     

     

     

     

    Touche de main, mignonne frétillarde,

    Sur l’instrument le plus doux en amour,

    Qui peut chasser le desplaisir toujours

    Par un accord d’une façon gaillarde.

     

    Et en usant d’une prise gaillarde,

    Pince très doux mainte corde à l’entour,

    En l’animant de quelque gentil tour,

    Par la vertu de la voix babillarde.

     

    Assez, assez pour avoir du plaisir,

    Pour commencer me tente le désir ;

    Tiens la mesure, ou sur mon cul fredonne.

     

    Les doux accents des accords de là bas ;

    Ce temps pendant, du pouvoir que me donne

    Le long repos, je fourniray tout bas.

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    POÈME D’HIER


     

     

    Olivier de  MAGNY

     

     

     

    1528 - 1577

     

     

     

     

     



     

     

    QUAND JE SUIS

     

    QUELQUEFOIS …

     



     

    Quand je suis quelquefois assis dans le giron,

    Ou couché dans les bras de ma belle maîtresse,

    Et qu’un plaisant sommeil paupières me presse,

    Transportant mon esprit aux rives d’Achéron,

     

    Si quelque importun chien aboie à l’environ,

    Et qu’à ses abois le sommeil me délaisse,

    Lors de mille baisers la belle je caresse,

    A quelque chose aussi quelque malheur est bon.

     

    Je perds le doux sommeil par le chien qui aboie,

    Mais par le chien aussi se redouble ma joie,

    Car dès que le sommeil s’envole de mes yeux,

     

    Je baise tant et tant, et rebaise la belle,

    Que non que le sommeil mais le nectar des Dieux,

    N’égalent les douceurs que je prend avec elle.

     

     

     



    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975




     

    J-G-R-C-



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014GLACE  RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

    aux FRUITS

     

     de la PASSION

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014

     

    ANTILLES

     

    RECETTE DES ANTILLES     28/07/2014 

     

     

    Temps de préparation: 25 mn

    Temps de cuisson : 15 mn
    pour  6  personnes





     

    55 cl de lait.

    600g fruits de la passion.

    1 orange.

    150g de sucre en poudre.

    ½ sachet de sucre vanillé.

    5 jaunes d’oeufs.

    10 cl de crème fraîche.

    1 sachet d’amandes effilées.

    ½ gousse de vanille.

    1 jus de citron vert.

     

     

     

    1) Ouvrez les fruits, retirez en toute la pulpe.

     

    Réduisez la en purée au mixer.

     

     

    2) Faites bouillir 50 cl de lait

     

    dans une petite casserole

     

     avec la ½ gousse de vanille.

     

     

     

    3) Cassez les œufs,

     

     mettez les jaunes dans une jatte,

     

     ajoutez le sucre en poudre.

     

    Mélangez jusqu’à ce que la préparation blanchisse.

     

    Versez alors peu à peu le lait bouillant

     

    « après avoir ôté la gousse de vanille »

     

    en continuant çà tourner au fouet.

     

     

     

    4) Mettez cette crème dans une casserole

     

     et tournez quelques minutes à la cuillère de bois,

     

     sur feu doux, afin que le mélange épaississe.

     

     

    Puis laissez refroidir.

     

     

    5) Incorporez à la crème refroidie

     

     la purée de fruits,

     

     1 jus de citron vert

     

    et 1 cuillerée de crème fraîche.

     

     

    Remuez bien le tout

     

     et mettez 2 heures en sorbetière.

     

     

    6) mettez le reste de crème fraîche

     

    dans un saladier avec 5 cl de lait

     

     et fouettez vigoureusement le mélange

     

     pour confectionner une chantilly.

     

     

    Ajoutez alors le sucre vanillé.

     

     

    7) lorsque la glace est prise,

     

     remplissez en des coupes individuelles,

     

     décorez avec la chantilly mis en poche à douille.

     

     

    Saupoudrez d’amandes effilées avant de servir.

     

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

           

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    D 27-05-2016 *-* 28-07-2014


    25 commentaires
















  • POÈME D’hier









    Paul ELUARD





    1898 - 1952

































    ELLE SE REFUSE





    à





    COMPRENDRE

























    Elle se refuse toujours à comprendre, à entendre,



     

    Elle rit pour cacher sa terreur d'elle meme.



     

    Elle a toujours marché sous les arches des nuits.



     

     

     

     



    Et partout où elle est passé





    Elle a laissé





    L'empreinte des choses brisées.

























    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975









     




    14 commentaires