•  

     ANIMATION NOEL LA GACILLY 56    3/3     D  30/12/2015

     

     

     

     

     

     

     

    SOUPE DE POIREAUX 

     

    AU CRABE

     

    ET CHANTILLY AUX HERBES 

     

     

     

    - temps de préparation : 20 minutes

     

    - temps de cuisson : 35 minutes

     

    - pour 6 personnes

     

     

     

     

    -  500g de Poireaux.

     

    - 250g de pommes de terre.

    (BF 15 ou charlotte)

     

    - 200g chair de crabe.

     

    - 80g de beurre.

     

    -  4 brins d’aneth. 

     

    -  sel et poivre du moulin.

     

     

     

    POUR LA CHANTILLY :

     

    - 25 cl de crème liquide très froide.

    - 2 cuillères à soupe d’herbes ciselées.

    (Persil, ciboulette) 

     

     

     

    -Nettoyez les poireaux,

    Lavez les et coupez les

     En lamelles de ½ cm.

     

    Mettez à chauffer 1.5 litre

     D’eau dans une casserole.

     

     

    -Faites fondre le beurre

    Dans un faitout,

    Mettez à revenir les lamelles

    De poireaux, en remuant,

    Puis versez 10 cl d’eau chaude,

    Couvrez et faites cuire10 mn.

     

    Ajoutez ensuite les cubes de

    Pomme de terre, salez, poivrez,

    Mélangez et versez

     Le reste d’eau chaude.

     

    Laissez cuire encore 20 minutes.

     

    Pendant ce temps,

    Emiettez la chair de crabe.

     

    Juste avant la fin

     De la cuisson des poireaux,

    Fouettez la crème très froide

    En chantilly,

     Salez et introduisez

    Les herbes ciselées.

     

     

    Répartissez les poireaux,

     Les pommes de terre

    Et leur bouillon dans

     Six assiettes creuses,

    Ajouter le crabe,

    Déposez au centre

    Une cuillère à soupe

     De chantilly, décorez

     D’aneth ciselé et servez.

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

    Albert  SAMAIN   ERMIONE           D   23/12/2017

     

     

    POÈME D’hier

     

    Albert SAMAIN

     

    1858 – 1900

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ERMIONE

     

     

    Le ciel suave était jonché de pales roses…

    Tes yeux tendres au fond de ton large  chapeau

    Rêvaient : tu flottais toute aux plis d’un grand manteau                                      

    Et ton cœur, qu’inclinaient d’inexprimables choses,

     

    Le ciel suave était jonché de pales roses…

    Ne penchait sur mon cœur comme un iris sur l’eau.

     

     

    Le ciel suave était jonché de violettes…

    Avec je ne sais quoi dans l’âme de transi,

    Tu souriais,palotte, un sourire aminci ;

    Et ton visage frêle avait sous la violette,

     

    Le ciel suave était jonché de violettes…  

    Les tons pastellisés d'une Laurence adouci.

     

     

    Ce n’était rien ; c’était, dans le soir d’améthyste,

    Des mots, des frolis d’âme en longs regards croisés,

    De la douceur fondue en gouttes de baisers,

    Une étreinte de sœurs, une joie un peu triste,

     

    Ce n’était rien ; c’était, dans le soir d’améthyste,

    Un musical amour sur les sens apaisés.

     

     

    Tu marchais chaste dans la robe de ton âme,

    Que le désir suivait comme un fauve dompté.

    Je respirais parmi le soir, o pureté,

    Mon rêve enveloppé dans tes voiles de femme.

     

    Tu marchais chaste dans la robe de ton âme,

    Et je sentais mon cœur se dissoudre en bonté.

     

     

    Et quand je te quittais, j’emportai de cette heure,

    Du ciel et de tes yeux, de ta voix et du temps,

    Un mystère à traduire en mots inconsistants,

    Le charme d’un sourire indéfini qui pleure,

     

    Et, dans l’âme un écho d’automne qui demeure,

    Comme un sanglot de cor perdu sur les étangs.

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

    Albert  SAMAIN   ERMIONE           D   23/12/2017

     

    Cadeau  de  Mamie  TITINE

     


    9 commentaires
  •  

    Le  21  Décembre

     

    NOEL DÉCO  RÉTRO  LA GACILLY     D  19/12/2017  R 

     

     

     

    ANIMATION NOEL A LA  GACILLY  56    2/3   D    27/12/2015

     

     

     RECETTE:   CREVETTES A LA MENTHE          D   20/12/2017

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CREVETTES

     

    A LA  MENTHE

     

     

     

     

    Temps de préparation: 20 mn

    Cuisson : 10 mn

    pour 04  personnes





     

     

    - 500g grosses crevettes (30/50).

    - 2 belles tomates.

    - 2 gousses d’ail.

    - 1 oignon.

    - 2 cuillères à soupe de curry.

    - 1 petit bouquet de menthe.

    - 1 bouquet de coriandre.

    - 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

    - Sel.

     

     

     

     

     

    1) Décortiquez les crevettes.

     

    Disposez les sur une assiette.

     

    Salez légèrement et saupoudrez

     

    de curry de façon à bien les enrober.

     

     

    2) épluchez l’oignon et les gousses d’ail,

     

    Hachez les oignons

     

    Et écrasez l’ail au presse ail.

     

    Pelez et épépinez les tomates,

     

    Hachez les grossièrement.

     

    Lavez et épongez

     

    la menthe et la coriandre.

     

    Réservez quelques pluches

     

    de coriandre pour le décor,

     

    Ciselez le reste ainsi que la menthe.

     

     

    3) faites chauffer l’huile d’olive

     

    À feu moyen dans une sauteuse,

     

    Ajoutez les crevettes et faites

     

    Les revenir 2 minutes en les remuant.

     

    Retirez les de la sauteuse

     

    Et mettez les de coté avant de poursuivre.

     

     

     

    4) faites revenir l’oignon et l’ail

     

    Dans la sauteuse environ 2 minutes

     

    Tout en remuant ;

     

    Ajoutez les tomates

     

    Et laissez mijoter 3 minutes.

     

     

     

    5) Remettez les crevettes

     

    Dans la sauce et laissez

     

    Les cuire doucement,

     

    A découvert pendant 5 minutes.

     

    Ajoutez la menthe et

     

    La coriandre hachées

     

    Et mélangez les à la sauce.

     

    Rectifiez l’assaisonnement

     

    Et décorez le plat

     

    Avec les pluches de coriandre.

     

    Servez avec du

     

    Riz basmati ou du quinoa.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

    RECETTE:   CREVETTES A LA MENTHE          D   20/12/2017

     

     

     



     

     

    NOEL DÉCO  RÉTRO  LA GACILLY     D  19/12/2017  R

     NOEL DÉCO  RÉTRO  LA GACILLY     D  19/12/2017  R

       NOEL DÉCO  RÉTRO  LA GACILLY     D  19/12/2017  R

      

      MERCI DE  

     

      VOTRE PASSAGE  

     

      QUI EST LA SOURCE  

     

      DE MES BLOGS.  

     

      JOYEUX NOEL  

     

      A VOUS......  

    RECETTE:   CREVETTES A LA MENTHE          D   20/12/2017

      Cadeau de Mamie TITINE  


    16 commentaires
  •  

     

     

     

     

    POEME D’hier

     

     

    Catherine des ROCHES

     

    1542 – 1587

     

     

     

     

     

     

     

     

    SONNET

     

     

     

     

     

    Bouche dont la douceur n’enchante doucement

    Par la douce faveur d’un honnête sourire,

    Bouche qui soupirant un amoureux martyre.

    Apaisez la douleur de mon cruel tourment !

     

    Bouche, de tous mes maux le seul allègrement,

    Bouche qui respirez un gracieux zéphyre :

    Qui les plus éloquents surpassez à bien dire

    A l’heure s’il vous plait de parler doctement ;

     

    Bouche pleine de lys, de perles et de roses,

    Bouche qui retenez toutes grâces encloses,

    Bouche qui recelez tant de petits amours.

     

    Par vos perfections, o bouche sans pareille,

    Je ne perds de douceur, de crainte et de merveille

    Dans vos ris, vos soupirs et vos sages discours.

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C-

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    SOUPE DE POISSON

     


      A LA CRÉOLE


    ÎLE MAURICE


     

    Temps de préparation: 20mn
    pour 4 personnes


     
    1 belle tomate -70g de chou blanc

     –1 branche de cèleri -1 poireau-1 bel oignon

     -2 queues d'oignons  ou 2 tiges de ciboule
    -1 carotte -2 gousses d'ail

     -300g de poisson a chair ferme
    2 piment frais -1 cuil a soupe de purée de tomate
     -1cuil a soupe de gingembre râpé

     -1 cuil a café de curry
    -3 cuil a soupe de vinaigre

     -4 feuilles de coriandre
    -1 branche de thym -sel et poivre
     



     

     



    Coupez le poisson en dés.


    -Émincez l'oignon, le chou,

    La coriandre,
     Les queues d'oignons. 


    -Coupez la carotte, la tomate,

    Le céleri
    Et le poireau en julienne.  


    Hachez l'ail et le piment. 


    Effeuillez le thym.  


    Faites suer tous les ingrédients

    Excepté le poisson,
     La coriandre et les queues d'oignons.  

       Laissez mijoter 5 minutes à feu doux. 

     
      Mouillez avec 1 litre d’eau.  


    Faites bouillir et maintenez

     L'ébullition 8 à 10 minutes. 

     
      Ajoutez les dés de poisson.   


      Assaisonnez et laissez mijoter
    Un quart d'heure à feu doux. 

       
       Présentez dans des bols individuels,
    En ajoutant au dernier moment
    La coriandre

     Et les queues d'oignons émincés. 

     

     

     

     

     

     

     

    Bonne dégustation

     

    --

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     28-10-2013


    16 commentaires
  •  

     

     

    POÈME D’hier

     

    Pierre de

     

     

    RONSARD

     

     

    1524  -  1585

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sonnet pour

     

    HÉLÈNE

     

     

     

     

     

    Te regardant assise auprès de ta cousine,

    Belle comme une aurore et toi comme un soleil,

    Je pensai voir deux fleurs d’un même teint pareil,

    Croissantes en beauté, l’une à l’autre voisine.

     

    Le chaste, belle et unique Angevine,

    Vite comme un éclair jeta sur moi son œil.

    Toi comme paresseuse et pleine de sommeil,

    D’un seul petit regard  tu ne m’estimas digne.

     

    Tu t’entretenais seule au visage abaissé,

    Pensive tout à toi, n’aimant rien que toi-même,

    Dédaignant un chacun d’un sourcil ramassé.

     

    Comme une qui ne veut qu’on la cherche ou qu’on l’aime.

    J’eus peur de ton silence et m’en allai tout blême,

    Craignant que mon salut n’eut ton œil offensé

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

     

     

     


    POÈME D’hier

     

     

    Comtesse

     

     

    De NOAILLES

     

     

    1876 - 1933 

     

     




     

     

     

     

     


    L’AMOUR

     

     

    Amour, qui des l’aube du temps

    Flottais sur la terre et les eaux ;

    Toi qui, dans l’arbre et dans l’étang,

    Meus les poissons et les oiseaux.

     

    Toi qui dans la foret mouvante

    Troubles la sève sous l’écorce,

    Et joins, aux heures violentes,

    La soumission de la force.

     

    Au delà du bien et du mal

    Même les cœurs phosphorescents,

    Amour au regard d’animal,

    O dieu des âmes et du sang…

     

     

    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975

     

     

     J - G - R - C

     

     

     


    8 commentaires