• Victor  HUGO              Chloé nue       D   15/11/2018









    POÈME D’hier





    Victor



    HUGO









    1802 - 1885







    CHLOE NUE...















    Chloé nue, éblouit la foret doucement;

    Elle rit, l'innocence étant un vêtement;

    Elle est nue, et s'y plaît: elle est belle et l’ignore.

    Elle ressemble à tous les songes qu'on adore:





    Le lys la regarde et n'a point l'air fâché:

    La nuit croit voir Vénus, l'aube croit voir Psyché.

    Le printemps est un tendre et farouche mystère;

    On sent flatter dans l'air la faute involontaire

    Qui se pose, aux doux bruit du vent et du ruisseau,

    Dans les âmes ainsi que dans les bois l'oiseau.

    Sève! Hymen! Le printemps vient, et prend la nature

    Par surprise, et, divin, apporte l'aventure

    De l'amour aux forets, aux fleurs, aux cœurs,

    Aimez.

    Dans la source apparaît la nymphe aux doigts palmés,

    Dans l'arbre la dryade et dans l'homme la faune;

    Le baiser envolé fait aux bouches l’aumône.









    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-









     

     

     

     

    VACANCES: 2013 PRAZ SUR ARLY 74 LES LINDARETS 2/2   R    14/11/2018

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    COOKIES

     

     

    au chorizo

     

     

     

    Pour  l'apéritif

     

     

     

     

     

     

    - temps de préparation: 15 minutes

     

    - temps de cuisson: 20 minutes

     

     

    - pour 30 personnes

     

     

     

     

     

     

     

     

    . 350 g de farine.

     

    .200 g de chorizo.

     

    . 75 ml d'huile d'olive.

     

    . 65 ml de lait entier.

     

    .1 œuf entier.

     

    . 1 sachet de levure chimique.

     

    . 1 cuillère à café rase de paprika.

     

    . sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

    .Préchauffez le four à 180° C.

     

     

    . Épluchez le chorizo

     

    et coupez le en dès.

     

     

    . Dans un saladier,

     

    mélangez la farine,

     

     

    le paprika,la levure chimique,

     

     

    du sel et du poivre.

     

     

    . Faites un trou

     

     

    et ajoutez l’œuf

     

    préalablement battu

     

    avec l'huile d'olive et le lait.

     

     

    . Mélangez doucement

     

     

    avec une cuillère en bois.

     

     

    . Incorporez le chorizo

     

    dans la pâte.

     

     

    . Recouvrez une plaque

     

    allant au four d'une feuille

     

     

    de papier sulfurisé

     

    et disposez des petits tas

     

     

    à intervalles réguliers.

     

     

    . Aplatissez un peu le dessus

     

    de chaque cookie

     

     

    avec le bombé d'une cuillère.

     

     

    . Enfournez 20 à 25 minutes,

     

    laissez refroidir

     

    les cookies sur une grille

     

    et dégustez tiède.

     

     

     

     

     

     

     

     

    BON

     

     

    APERITIF

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    SOUVENIR 11 NOVEMBRE      D    11/11/2018 R

     

    SOUVENIR

     

    en souvenir

     



    le 11 Novembre 1914
    en BELGIQUE
    et porté disparu 
                                                                                                                      

                                                                         
     de toutes les victimes 
    de la grande guerre de 
    1914-1918

    et particulièrement
     a mon grand père

    tombé au champ d'honneur 

    pour la FRANCE 

    SOUVENIR
                                                                                                                                                                                                 SOUVENIR   

                                                                    
    SOUVENIR 

    SOUVENIR 

     SOUVENIR

    SOUVENIR    11/11/2017

     

     

    SOUVENIR 11 NOVEMBRE      D    11/11/2018 R

     

     

    DIF:  11/11/2012  R 2016 - 2017 - 2018


    2 commentaires












  • POÈME D’hier







    RACINE









    1639 - 1699



    BERENICE

     

     

     

    ABANDONNEE















    Eh bien! Régnez, cruel; contentez votre gloire:

    Je ne dispute plus. J'attendais, pour vous croire,

    Que cette même bouche, après mille serments

    D'un amour qui devait unir tous nos moments,

    Cette bouche, à mes yeux s'avouant infidèle,

    M'ordonnait elle même une absence éternelle.

    Moi même j'ai voulu vous entendre en ce lieu.

    Je n'écoute plus rien: et, pour jamais, adieu...

    Pour jamais! Ah, seigneur! Songez vous en vous même

    Combien ce mot cruel est affreux quant on aime?

    Dans un mois, dans un an, comment souffrirons nous,

    Seigneur, que tant de mers me séparent de vous;

    Que le jour recommence, et que le jour finisse,

    Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,

    Sans que de tout le jour, je puisse voir Titus?

    Mais quelle est mon erreur, et que de soins perdus !

    L'ingrat, de mon départ consolé par avance,

    Daignera t il compter les jours de mon absence?

    Ces jours si longs pour moi lui sembleront trop courts.







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-












    Résultat de recherche d'images pour "AFFICHE  FOOT FEMININ 10 NOVEMBRE 2018"

     

     




    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CHEESECAKE

     

     

     

    AU CITRON

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 20 minutes

     

    Cuisson: 55 minutes

     

     

     

     

     

     

    Pour: 06 personnes




     

    - 250 g de spéculoos.

     

    - 50 g de beurre fondu.

     

    - 250 g de fromage blanc.

     

    - 150 g de fromage frais

     

    (type Philadelphia Saint Moret.)

     

    - 3 œufs.

     

    - 20 cl de crème liquide.

     

    - 90 g de sucre de canne en poudre.

     

    - le zeste râpé d'un citron non traité.

     

    - 1 cuillère à soupe de jus de citron.

     

     

     

     

     

    a) Préchauffez le four à 180°C.

     

     

     

     

     

     

     

     

    b) Mixer les spéculoos en poudre.

     

     

     

    Versez dans un saladier

     

    et mélangez

     

    avec le beurre fondu..

     

     

     

     

     

     

     

     

    c) Chemisez de papier sulfurisé

     

    un moule à bord haut

     

     

    de 22 cm de diamètre.

     

     

     

    Déposez la pâte de spéculoos

     

    dans le fond du moule

     

    et tassez pour obtenir

     

    une épaisseur régulière..

     

     

     

     

     

     

     

     

    d) Mélangez le fromage blanc,

     

    le fromage frais,

     

    la crème liquide,

     

    le zeste râpé et le jus de citron.

     

     

     

    Incorporez le sucre,

     

    les œufs et battez l'ensemble..

     

     

     

     

     

     

     

     

    e) Versez la préparation

     

    sur la pâte de spéculoos.

     

     

     

     

    Mettez au four

     

    pendant 55 minutes.

     

     

     

     

     

     

     

     

    f) Laissez refroidir

     

    hors du four puis réservez

     

    au frais jusqu'au lendemain.

     

     

     

     

    Démoulez avant de servir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE:    Cheesecake au citron    D    05/11/2018

     

     

     


    15 commentaires




















  • POÈME D’hier





    Tristan

     

    L'HERMITE



    1601 – 1655













    L'EXTASE

     

     

    D'UN BAISER















    Au point que j'expirais, tu m'as rendu le jour

    Baiser, dont jusqu'au cœur le sentiment me touche,

    Enfant délicieux de la plus belle bouche

    Qui jamais prononça les oracles d'amour.





    Mais tout mon sang s'altère, une brûlante fièvre

    Me ravit la couleur et m’ôte la raison;

    Cieux! J'ai pris à la fois sur cette lèvre

    D'un céleste nectar et d'un mortel poison.





    Ah! mon âme s'envole en ce transport de joie!

    Ce gage de salut, dans la tombe m'envoie;

    C'est fait! Je n'en puis plus, Élise, je me meurs.





    Ce baiser est un sceau par qui ma vie est close:

    Et comment on peut trouver un serpent sous des fleurs ,

    J'ai rencontré ma mort sur un bouton de rose.







    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975







    J-G-R-C-

























    Tristan  L'HERMITE:   L'extase d'un baiser         D    01/11/2018

     




    14 commentaires




  • Mangues

     

     

     

    au gratin







    Pour 4 personnes



    préparation : 15 minutes

     

    cuisson : 15 minutes



     

    Ingrédients



    2 mangues 

     

    40 cl de crème fraîche

     

    3 jaunes d’œufs 

     

    80 g de sucre

     

    1 cuillère à soupe de rhum









    Coupez les mangues

     

    de chaque côté du noyau,

     

    sans enlever la peau.





    Coupez chaque partie en lamelles fines

     

    puis enlevez la peau de chaque lamelle.





    Battez les jaunes d’œufs avec le sucre.





    Ajoutez le rhum puis la crème fraîche.





    Mélangez bien,

     

    dans des plats à four individuels,

     

    répartissez joliment

     

     

    les lamelles de mangue,

     

    puis la crème.





    Faites cuire à four th.6, 10 minutes.





    Allumez ensuite le gril et laissez dorer

     

    environ 5 minutes.





    Servez chaud.

     

     

     

     

     

     

     

     

      Samedi 27 octobre,

     

    la terre a tremblé près de Redon,

     

    dans le sud de l’Ille-et-Vilaine.

     

    La secousse, évaluée entre

     

    3,4 et 3,6 sur l’échelle de Richter,

     

    a été ressentie dans le Morbihan

     

    et en Loire -Atlantique

     

     

    L’épicentre a été détecté à cinq kilomètres de Redon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires