• Charles BAUDELAIRE PARFUM EXOTIQUE D 07/08/2017

     

     

     

    POEME D’hier

     

    Charles BAUDELAIRE

     

    1821 – 1867

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PARFUM EXOTIQUE

     

     

     

     

     

    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,

    Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,

    Je vois se dérouler des rivages heureux

    Qu’éblouissent les feux d’un soleil monotone :

     

    Une ile paresseuse où la nature donne

    Des arbres singuliers et des fruits savoureux :

    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux ,

    Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne.

     

    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,

    Je vois un port rempli de voiles et de mats

    Encor tout fatigués par la vague marine.

     

    Pendant que le parfum des verts tamariniers,

    Qui circule dans l’air et m’enfle la narine,

    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975




     

    J-G-R-C- 

     

     

     

     

     

     

     

    « Paul GERALDY DOUTE D 04/08/2017RECETTE : ANANAS SAUCE FRAISE D 07/08/2017 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Août à 08:12

    Très joli !

    Bon début de semaine.
    Bisoux, joel

    2
    Lundi 7 Août à 10:51

    coucou,très beau ,passe un bon lundi bisous

    3
    Lundi 7 Août à 11:20

    Aujourd'hui un petit coucou sur ton joli choix de poème gourmand,et qui me fait rêver !!!

    merci mon ami,

    Bises de Christiane

    4
    Lundi 7 Août à 17:50
    covix

    Bonsoir, 

    un pome évocateur et c'est vrai, que certains parfums de partenaire nous poursuivent toute notre vie!

    Bonne soirée

    @mitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :