• Alfred de MUSSET SONNETS SOUVENIR D 29/06/2017

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

    Alfred de MUSSET

     

     

    1810 – 1857

     

     

     

     

     

     

    Sonnets 

     

     

    SOUVENIR

     

    J’espérais bien pleurer, mais je croyais souffrir

    En osant te revoir, place a jamais sacrée,

    O la plus chère tombe et la plus ignorée

    Où dorme un souvenir !

     

     

    Que redoutiez vous donc de cette solitude,

    Et pourquoi, mes amis, me preniez vous la main,

    Alors qu’une si douce et si vieille habitude

    Me montrait ce chemin ?

     

     

    Les voila, ces coteaux, ces bruyères fleuries,

    Et ces pas argentins sur le sable muet.

    Ces sentiers amoureux, remplis de causeries.

    Où son bras m’enlaçait.

     

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Ah ! Laissez les couler, elles me sont bien chères,

    Ces larmes que soulève un cœur encore blessé !

    Ne les essuyez pas, laissez sur mes paupières

    Ce voile du passé !

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Que sont ils devenus, les chagrins de ma vie ?

    Tout ce qui m’a fait vieux est bien loin maintenant

    Et rien qu’en regardant cette vallée amie,

    Je redeviens enfant !

     

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Tout mon cœur te bénit, bonté consolatrice !

    Je n’aurais jamais cru que put tant souffrir

    D’une telle blessure, et que sa cicatrice

    Fut si douce à sentir.

     

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Dante, pourquoi dis tu qu’il n’est pire misère

    Qu’un souvenir heureux dans les jours de douleur ?

    Quel chagrin t’a dicté cette parole amère,

    Cette offense au malheur ?

     

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Non, par ce pur flambeau dont la splendeur m’éclaire,

    Ce blasphème vanté ne vient pas de ton cœur.

    Un souvenir heureux est peut être sur terre

    Plus vrai que le bonheur.

     

     

    ……………………………………………………………………

     

     

    Oui, jeune et belle encor, plus belle osait on dire,

    Je l’ai vue, et ses yeux brillaient comme autrefois.

    Ses lèvres s’entrouvraient, et c’était un sourire,

    Et c’était une voix :

     

     

    Mais non plus cette voix, non plus ce doux langage,

    Ces regards adorés dans les miens confondus ;

    Mon cœur, encore plein d’elle, errait sur son visage

    Et ne la trouvait plus.

     

     

    Et pourtant j’aurai pu marcher alors vers elle,

    Entourer de mes bras ce vide et glacé,

    Et j’aurais pu crier : « qu’as-tu fais, infidèle,

    Qu’as-tu fait du passé ? »

     

     

    Mais non : Il me semblait qu’une femme inconnue

    Avait pris par hasard cette voix et ces yeux

    Et je laissai passer cette froide statue

    En regardant les cieux.

     

     

    Eh bien ! Ce fut sans doute une horrible misère

    Que ce riant adieu d’un être inanimé.

    Eh bien ! Qu’importe encor ? O nature ! O ma mère !

    En ai-je moins aimé ?

     

     

    La foudre maintenant peut tomber sur ma tête ;

    Jamais ce souvenir ne peut m’être arraché ;

    Comme le matelot brisé par la tempête,

    Je m’y tiens attaché.

     

     

    Je ne veux rien savoir, ni si les champs fleurissent,

    Ni ce qu’il adviendra du simulacre humain,

    Ni si ces castes cieux éclaireront demain

    Ce qu’ils ensevelissent.

     

     

    Je me dis seulement : «  a cette heure en ce lieu,

    Un jour, je fus aimé, j’aimais, elle était belle.

    J’enfouis ce trésor dans mon âme immortelle,

    Et je l’emporte à dieu ! »

     

     

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C- 

     

     

     

    « RECETTE CRÈME DAUPHINOISE D 26/06/2017GILBERT: les charmes des bois D03/07/2017 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Juin à 06:15

     

     

    AUJOURD'HUI

    AVEC LA PHOTO VOUS PROPOSE

    Festival 2017 de LA  GACILLY 14 ème du nom

     

    FESTIVAL PHOTO LA GACILLY # GLENAC # LA CHAPELLE GACELINE  2/2       D     29/06/2017

    2
    Lundi 26 Juin à 15:26

    LES NEWS DE LA  GACILLY

    ville nouvelle de  

    LA  GACILLY  GLENAC LA CHAPELLE GACELINE

    3
    Mercredi 28 Juin à 17:03

     

     



    " Pour ceux qui me demande 

    des nouvelles de ma jambe !   



    pad de grandes améliorations



    je suis reparti pour

    deux semaines de plus de soins.



    comme dit l'autre

    il faut faire avec

    DONC JE ME RESIGNE A ATTENDRE

    en pensant qu'il il y a

    bien pire que moi



    JG-R-C- 2017





     



    4
    Jeudi 29 Juin à 06:02

    Bonjour
    Je passe te souhaiter une agréable journée
    Aujourd'hui pas de soleil hélas pas de bronzette
    Amitié bisous de ton amie 

    5
    Jeudi 29 Juin à 06:14
    J'aime. Bisous.
    6
    Jeudi 29 Juin à 06:55

    bonjour joel

    je te souhaite une bonne journée

    amitié claude

    7
    Jeudi 29 Juin à 09:45

    Cher Joël,

    Très beau poème,

    ici, les orages ont bien fait baisser la température et on est mieux.

    bonne journée,

    gros bisous,

    MF

    8
    Jeudi 29 Juin à 10:00

    Bonjour Joël,

    Cette « présence-absence » constitue un pont entre le passé et le présent… Parce que nos bons souvenirs sont des réservoirs de bonheur. Et l’Amour reste immortel au cœur de tout ce que l'on vit.

    J'aime ce poème.

    Je te souhaite que du bonheur

    Mes sincères amitiés

    9
    Jeudi 29 Juin à 10:49

    Un bel article ,bon courage pour ta jambe ,bonne journée 

    10
    Jeudi 29 Juin à 11:18

    Un peu de poésie et ici c'est la fête à la grenouille,

    la nature adore !!!

    Bisous, bisous de Christiane

    11
    Jeudi 29 Juin à 11:53
    covix

    Bonjour, 

    Un beau poème que nul ne peut ignorer.

    La norme est de retour après quelques orages bienfaiteurs.

    Bonne journée

    @mitié

    12
    Jeudi 29 Juin à 13:36

    Bonjour Joël

    C'est un très beau poème.

    Je te souhaite un très bon après-midi.

    Bise

    13
    Jeudi 29 Juin à 15:54

    Bonjour Joël,

    J'aime beaucoup Alfred de Musset, merci pour ce beau partage. Passe une très bonne fin de journée, grosses bises, Véronique

    14
    Jeudi 29 Juin à 20:15

    Bonsoir Joël,

    Je vois que tu es patient pour ta jambe, pas d'autre solution.

    Comme tu dis il y a pire.

    Jolis sonnets.

    Douce soirée.

    Gros bisous.

    Lolli

    15
    Vendredi 30 Juin à 06:36

    bonjour joel

    je te souhaite une bonne fin de semaine en famille

    amitié claude

    16
    Vendredi 30 Juin à 07:20

    déjà la moitié de l'année ,le temps passe trop vite, enfin hier pas de pluie mais frais , voyons si le soleil sera présent pour les vacanciers qui vont arriver pour la bronzette !!!! j'espère que tu passera une bonne journée  bises  

    17
    Samedi 1er Juillet à 06:12

     

     

     

     

    AVEC LA PHOTO VOUS PROPOSE AUJOURD'HUI

    le festival photo de 2017

    avec une commune  GLENAC

    associée a LA VILLE NOUVELLE DE LA  GACILLY

    FESTIVAL PHOTO LA GACILLY # GLENAC # LA CHAPELLE GACELINE  1/5     D    01/07/2017

    18
    Samedi 1er Juillet à 08:02

     Passage éclair pour te souhaiter ,  Un bel été et un Joyeux Juillet  bonne journée , surbookée aujourd'hui  et le ciel est bleu alors !!!!! hihihihi  bises 

    19
    Samedi 1er Juillet à 09:18

    Bonjour Joël,

    Je passe te souhaiter un merveilleux weekend

    Bon début de juillet qu'il soit doux et chaleureux.

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :