•  

     

     

     

     



















    POÈME D’hier





    Emile

     

    VERHAEREN



    1855 – 1916













    SI LE SORT

     

     

     

    NOUS SAUVA...















    Si le sort nous sauva des banales erreurs

    Et du mensonge vil et de la triste feinte,

    C'est que toujours nous révolta toute contrainte

    Dont le joug eut ployé notre double ferveur.







    Tu marchas libre et franche et claire sur la route,

    Mêlant aux fleurs d'amour les fleurs de volonté,

    Et redressant vers toi doucement sa fierté

    Quand mon front s'inclinait vers la crainte ou le doute.





    Et toujours tu fus bonne et de geste ingénu,

    Sachant qu'elle était tienne à tout jamais mon âme;

    Car si j'aimai -- le sais je encore? --quelque autre femme

    C'est toujours vers ton cœur que je suis revenu.





    Tes yeux étaient si purs alors parmi leurs larmes

    Que mon être se réveillait sincère et vrai,

    Et je te répétais les mots doux et sacrés,

    Et la tristesse et le pardon était les armes.





     Et j'en dormais le soir mon front sur tes seins clairs,

    Heureux d’être rentré des lointains faux et blêmes,

    Dans le doux renouveau qui régnait en nous mêmes,

    Et je restait captif entre tes bras ouverts.







    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975







    J-G-R-C-























    Emile  VERHAEREN:          Si le sort nous sauva...      D    29/11/2018

     




    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    COOKIES

     

     

    à l'avoine

     

     

     

     

    - temps de préparation: 10 minutes

     

    - temps de cuisson: 10 minutes

     

     

     

     

    - pour 16/20 personnes

     

     

     

     

     

     

     

     

    . 150 g de farine.

     

    .125 g de sucre brun.

     

    .100 g de beurre.

     

    .6 cuillères à soupe flocons d'avoine.

     

    .1 œuf entier.

     

    .1/2 sachet de levure chimique.

     

    . 1 pincée de sel.

     

     

     

     

     

     

    .Préchauffez le four à 180° C.

     

     

    .Malaxez le sucre brun

     

    et le beurre coupé en dés.

     

     

    .Mélangez ensemble la farine,

     

    les flocons d'avoine,

     

    la levure chimique et le sel.

     

    .Ajoutez dans le saladier

     

    avec l’œuf et malaxez

     

    pour avoir une pâte homogène.

     

     

    .Façonnez 2 tubes

     

    et découpez les

     

    en tranches régulières.

     

     

     

    .Aplatissez un peu

     

    chaque tranche

     

    et déposez les

     

    à intervalles réguliers

     

    sur une plaque

     

    allant au four recouverte

     

    d'une feuille de papier sulfurisé.

     

     

    .Enfournez 10 minutes.

     

     

    .Laissez refroidir

     

    les cookies sur une grille.

     

     

     

     

    BONNE DÉGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE DU MONDE:  Cookies à l'avoine       D    26/11/2018

     

     

     

     

     


    14 commentaires






  • POÈME D’hier









    VERLAINE









    1844 - 1896

     

     

    A la princesse



    ROUKINE















    C'est une laide boucher

    Sans poudre dans sa chevelure

    Follement blonde et d'une allure

    Vénuste à tous nous débaucher.



    Mais je la crois mienne entre tous,

    Cette crinière tant baisée,

    Cette cascade embrasée

    Qui m'allume par tous les bouts.





    Elle est à moi bien plus encor,

    Comme une flamboyante enceinte

    Aux entours de la porte sainte,

    L'alme, la dive toison d'or!



    Et qui pourrait dire ce corps

    Sinon moi, son chantre et son prêtre,

    Et son esclave humble et son maître

    Qui s'en damnerait sans remords,



    Son cher corps rare, harmonieux,

    Suave, blanc comme une rose

    Blanche, blanc de lait pur, et rose

    Comme un lis sous de pourpres cieux?



    Cuisses belles, seins redressants,

    Le dos, les reins, le ventre, fête

    Pour les yeux et les mains en quête

    Et pour la bouche et tous les sens?



    Mignonne, allons voir si ton lit

    A toujours sous le rideau rouge

    L'oreiller sorcier qui tant bouge

    Et les draps fous. O vers ton lit!







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-











     

     

     

    Musée de l'école rurale en BRETAGNE 3/4 - 19/20  TREGARVAN 29       D    22/11/2018

     

     

     

     

    VERLAINE:      a la princesse Roukine           D   22/11/2018

     

     

     

      

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     

    INFORMATIONS.

     

     



     

     

     

     


    SOUPE 
    ÉPICÉE 
     

     

    A LA NOIX DE COCO
     

     

     

     

    ÎLE MAURICE



     

    Temps de préparation: 10mn
    pour 4 personnes

    Cuisson 15mn



     150g de chair de noix coco fraîche ou séchée.

    1 gros oignon.

    25cl de bouillon de poulet.

     25cl de lait de noix de coco.

    25 cl de crème fraîche.

      60g de beurre.

    2 cuil. A soupe de curry.

     Sel et poivre.




    A) coupez la chair

    de la noix de coco en lamelles

    " vous pouvez utiliser la noix de coco râpée".


    B) faites chauffer le beurre a feu doux

    et faites revenir doucement l’oignon émincé,

     sans le laisser prendre couleur.

     

     

     C) incorporez la poudre de curry

     et laissez cuire pendant 3 minutes environ

    sans cesser de remuer.

     

     

    D) ajoutez ensuite le bouillon,

      Le lait de coco, la crème fraîche,

     Salez et poivrez.

     


    E)  laissez cuire 5 minutes,

      puis incorporez la chair de noix de coco,

     et mixez de façon à obtenir un mélange lisse.

     

     

      F) mettre au réfrigérateur

    pendant 2 heures avant de servir.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit


     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     15-12-2016


    15 commentaires
  • Victor  HUGO              Chloé nue       D   15/11/2018









    POÈME D’hier





    Victor



    HUGO









    1802 - 1885







    CHLOE NUE...















    Chloé nue, éblouit la foret doucement;

    Elle rit, l'innocence étant un vêtement;

    Elle est nue, et s'y plaît: elle est belle et l’ignore.

    Elle ressemble à tous les songes qu'on adore:





    Le lys la regarde et n'a point l'air fâché:

    La nuit croit voir Vénus, l'aube croit voir Psyché.

    Le printemps est un tendre et farouche mystère;

    On sent flatter dans l'air la faute involontaire

    Qui se pose, aux doux bruit du vent et du ruisseau,

    Dans les âmes ainsi que dans les bois l'oiseau.

    Sève! Hymen! Le printemps vient, et prend la nature

    Par surprise, et, divin, apporte l'aventure

    De l'amour aux forets, aux fleurs, aux cœurs,

    Aimez.

    Dans la source apparaît la nymphe aux doigts palmés,

    Dans l'arbre la dryade et dans l'homme la faune;

    Le baiser envolé fait aux bouches l’aumône.









    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-









     

     

     

     

    VACANCES: 2013 PRAZ SUR ARLY 74 LES LINDARETS 2/2   R    14/11/2018

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    COOKIES

     

     

    au chorizo

     

     

     

    Pour  l'apéritif

     

     

     

     

     

     

    - temps de préparation: 15 minutes

     

    - temps de cuisson: 20 minutes

     

     

    - pour 30 personnes

     

     

     

     

     

     

     

     

    . 350 g de farine.

     

    .200 g de chorizo.

     

    . 75 ml d'huile d'olive.

     

    . 65 ml de lait entier.

     

    .1 œuf entier.

     

    . 1 sachet de levure chimique.

     

    . 1 cuillère à café rase de paprika.

     

    . sel & poivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

    .Préchauffez le four à 180° C.

     

     

    . Épluchez le chorizo

     

    et coupez le en dès.

     

     

    . Dans un saladier,

     

    mélangez la farine,

     

     

    le paprika,la levure chimique,

     

     

    du sel et du poivre.

     

     

    . Faites un trou

     

     

    et ajoutez l’œuf

     

    préalablement battu

     

    avec l'huile d'olive et le lait.

     

     

    . Mélangez doucement

     

     

    avec une cuillère en bois.

     

     

    . Incorporez le chorizo

     

    dans la pâte.

     

     

    . Recouvrez une plaque

     

    allant au four d'une feuille

     

     

    de papier sulfurisé

     

    et disposez des petits tas

     

     

    à intervalles réguliers.

     

     

    . Aplatissez un peu le dessus

     

    de chaque cookie

     

     

    avec le bombé d'une cuillère.

     

     

    . Enfournez 20 à 25 minutes,

     

    laissez refroidir

     

    les cookies sur une grille

     

    et dégustez tiède.

     

     

     

     

     

     

     

     

    BON

     

     

    APERITIF

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    SOUVENIR 11 NOVEMBRE      D    11/11/2018 R

     

    SOUVENIR

     

    en souvenir

     



    le 11 Novembre 1914
    en BELGIQUE
    et porté disparu 
                                                                                                                      

                                                                         
     de toutes les victimes 
    de la grande guerre de 
    1914-1918

    et particulièrement
     a mon grand père

    tombé au champ d'honneur 

    pour la FRANCE 

    SOUVENIR
                                                                                                                                                                                                 SOUVENIR   

                                                                    
    SOUVENIR 

    SOUVENIR 

     SOUVENIR

    SOUVENIR    11/11/2017

     

     

    SOUVENIR 11 NOVEMBRE      D    11/11/2018 R

     

     

    DIF:  11/11/2012  R 2016 - 2017 - 2018


    2 commentaires












  • POÈME D’hier







    RACINE









    1639 - 1699



    BERENICE

     

     

     

    ABANDONNEE















    Eh bien! Régnez, cruel; contentez votre gloire:

    Je ne dispute plus. J'attendais, pour vous croire,

    Que cette même bouche, après mille serments

    D'un amour qui devait unir tous nos moments,

    Cette bouche, à mes yeux s'avouant infidèle,

    M'ordonnait elle même une absence éternelle.

    Moi même j'ai voulu vous entendre en ce lieu.

    Je n'écoute plus rien: et, pour jamais, adieu...

    Pour jamais! Ah, seigneur! Songez vous en vous même

    Combien ce mot cruel est affreux quant on aime?

    Dans un mois, dans un an, comment souffrirons nous,

    Seigneur, que tant de mers me séparent de vous;

    Que le jour recommence, et que le jour finisse,

    Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,

    Sans que de tout le jour, je puisse voir Titus?

    Mais quelle est mon erreur, et que de soins perdus !

    L'ingrat, de mon départ consolé par avance,

    Daignera t il compter les jours de mon absence?

    Ces jours si longs pour moi lui sembleront trop courts.







    Diffusion François BEAUVAL



    1ér trimestre 1975









    J-G-R-C-












    Résultat de recherche d'images pour "AFFICHE  FOOT FEMININ 10 NOVEMBRE 2018"

     

     




    13 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CHEESECAKE

     

     

     

    AU CITRON

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 20 minutes

     

    Cuisson: 55 minutes

     

     

     

     

     

     

    Pour: 06 personnes




     

    - 250 g de spéculoos.

     

    - 50 g de beurre fondu.

     

    - 250 g de fromage blanc.

     

    - 150 g de fromage frais

     

    (type Philadelphia Saint Moret.)

     

    - 3 œufs.

     

    - 20 cl de crème liquide.

     

    - 90 g de sucre de canne en poudre.

     

    - le zeste râpé d'un citron non traité.

     

    - 1 cuillère à soupe de jus de citron.

     

     

     

     

     

    a) Préchauffez le four à 180°C.

     

     

     

     

     

     

     

     

    b) Mixer les spéculoos en poudre.

     

     

     

    Versez dans un saladier

     

    et mélangez

     

    avec le beurre fondu..

     

     

     

     

     

     

     

     

    c) Chemisez de papier sulfurisé

     

    un moule à bord haut

     

     

    de 22 cm de diamètre.

     

     

     

    Déposez la pâte de spéculoos

     

    dans le fond du moule

     

    et tassez pour obtenir

     

    une épaisseur régulière..

     

     

     

     

     

     

     

     

    d) Mélangez le fromage blanc,

     

    le fromage frais,

     

    la crème liquide,

     

    le zeste râpé et le jus de citron.

     

     

     

    Incorporez le sucre,

     

    les œufs et battez l'ensemble..

     

     

     

     

     

     

     

     

    e) Versez la préparation

     

    sur la pâte de spéculoos.

     

     

     

     

    Mettez au four

     

    pendant 55 minutes.

     

     

     

     

     

     

     

     

    f) Laissez refroidir

     

    hors du four puis réservez

     

    au frais jusqu'au lendemain.

     

     

     

     

    Démoulez avant de servir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

    BONNE DEGUSTATION

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    RECETTE:    Cheesecake au citron    D    05/11/2018

     

     

     


    15 commentaires




















  • POÈME D’hier





    Tristan

     

    L'HERMITE



    1601 – 1655













    L'EXTASE

     

     

    D'UN BAISER















    Au point que j'expirais, tu m'as rendu le jour

    Baiser, dont jusqu'au cœur le sentiment me touche,

    Enfant délicieux de la plus belle bouche

    Qui jamais prononça les oracles d'amour.





    Mais tout mon sang s'altère, une brûlante fièvre

    Me ravit la couleur et m’ôte la raison;

    Cieux! J'ai pris à la fois sur cette lèvre

    D'un céleste nectar et d'un mortel poison.





    Ah! mon âme s'envole en ce transport de joie!

    Ce gage de salut, dans la tombe m'envoie;

    C'est fait! Je n'en puis plus, Élise, je me meurs.





    Ce baiser est un sceau par qui ma vie est close:

    Et comment on peut trouver un serpent sous des fleurs ,

    J'ai rencontré ma mort sur un bouton de rose.







    Diffusion François Beauval



    1ér trimestre 1975







    J-G-R-C-

























    Tristan  L'HERMITE:   L'extase d'un baiser         D    01/11/2018

     




    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires