•  

     

     

     

    CITATIONS    30/07/2016 

     

     

     

                             ????? 1946/2016 ?????                      

     

     

     

    RECETTE:  D'ANANAS EN GRATIN façon crumble     D  30/07/2016

     

     

     

    31  JUILLET 

     

     

     

    RECETTE:  D'ANANAS EN GRATIN façon crumble     D  30/07/2016

     

     

     

     

     

     

     

     


    GRATIN D’ANANAS 

     

    Façon crumble 

     

     

     

      

    Temps de préparation: 20 mn 

    Cuisson : 25 mn
    pour 04  personnes
     






     

      

    1 Ananas 

    80g de farine 

    100g de beurre 

    60 a 100g de sucre 

    20g de cassonade 

    2 cuillères a soupe de rhum 

    2 gousses de cardamome 

      

    1) fendez les gousses de cardamome, 

    Extrayez les graines et écrasez les. 

    Du bout des doigts, 

     Et en effritant la préparation, 

    Mélangez la farine, 

    80g de beurre, 80g de sucre 

    Et la poudre de cardamome. 

      

      

    2) Épluchez l’ananas, 

    Retirez le cœur fibreux 

     Et coupez la chair en petits triangles, 

    Dans une poêle anti adhésive 

     Faites les caraméliser légèrement 

     Cinq minutes 

    Avec 20g de beurre et de 20g de sucre. 

    Ajoutez le rhum. 

      

    3) Répartissez l’ananas 

    Dans les petits plats. 

    Emiettez la pâte en surface 

     Sans recouvrir totalement les fruits. 

    Parsemez de cassonade, 

     Faites cuire 

    Vingt cinq minutes au four, 

    Préchauffé  th. 6, 

    Servez tiède. 

     

     

     

     

    BONNE DÉGUSTATION



     

      

      

     

     

     

     

     

     06-04-2012


    14 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

     

     

    DE BONNARD

     

     

     

    1744 – 1784

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BILLET DU MATIN

     

     

    O mon amie ! o ma maîtresse !

    En croirai je ces vers charmants

    Et cette prose enchanteresse ?

    Que j’aime ta délicatesse,

    Tes transports, tes vœux, tes serments

    Et tes combats ; et ton ivresse !

    Des pleurs échappés de mes yeux

    Ont mouillé ces vers pleins de charmes ;

    Mais qu’ils étaient délicieux !

    Que de volupté dans les larmes !

    Toi que j’aimerais beaucoup plus

    Si mes feux dès longtemps accrus

    Pouvaient jamais s’accroître encore,

    N’afflige point par tes refus

    L’amant éprouvé qui t’adore.

    N’en crois que nos vœux et nos cœurs :

    Ne mets point l’amour en système.

    Si tu ne dois que des rigueurs

    A l’homme heureux que ton cœur aime,

    Pour qui seront donc tes faveurs ?

    Pour qui seront donc ces caresses,

    Ces appas voilés et secrets,

    Ces baisers d’avant et d’après,

    Ces voluptueuses tendresses

    Qui de l’amour sont les bienfaits ?

    Loin de nous la froide prudence

    Qui veut lire dans l’avenir !

    L’amour, jaloux de sa puissance,

    Saurait peut être nous punir

    D’une funeste prévoyance.

    Au lieu d’accuser ma constance,

    Couronne la par les plaisirs.

    Dans le sein de la jouissance,

    Redoublons encor de désirs ;

    Et puisque, malgré nos soupirs,

    Le sort nous destine à l’absence,

    Ménageons nous des souvenirs.

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

     

     J - G - R -C

     

     

     01-05-2014

     


    22 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     




    CHATINIS

     

    DE TOMATES

     

     

    ET DE CACAHUETES



     

     

     


    ILE MAURICE

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 10mn
    pour 4 personnes




     
    4 tomates.

    350g de cacahuètes

    (nature dans leur gousse)

    2 gousses d’ail

    2 piments verts frais

    2 branches de coriandre

    1 tige de menthe

    sel et poivre.

     




    1) Décortiquez les cacahuètes.

     

    2) Ebouillantez et pelez les tomates.

    Coupez les en morceaux.

     

    3) Epluchez les gousses d’ails.

    Effeuillez la coriandre et la menthe.

    Coupez les piments en morceaux.

     

    4) Passez tous les ingrédients aux mixer.

    Salez et poivrez selon votre goût.

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

      

      

      08-05-2013

     


    28 commentaires
  •  

     

     

     

    HISTOIRE DIVERS   21/07/2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

    Henri de REGNIER

     

     

    1864 – 1936

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JULIE

     

    AUX YEUX

     

    D’ENFANT

     

     

     

     

    Lorsque Julie est nue et s’apprête au plaisir,

    Ayant jeté la rose ou s’amusait sa bouche,

    On ne voit dans ses yeux ni honte ni désir ;

    L’attente ne la rend ni tendre ni farouche.

     

     

    Sur son lit ou le drap mêle sa fraîche odeur

    Au parfum doux et chaud de sa chair savoureuse,

    En silence, elle étend sa patiente ardeur

    Et son oisive main couvre sa toison creuse.

     

     

    Elle prépare ainsi, sans curiosité,

    Pour l’instant du baiser sa gorge et son visage,

    Car, fleur trop tôt cueillie et fruit trop tôt goûté,

    Julie aux yeux d’enfant est jeune et n’est plus sage !

     

     

    Sa chambre aux murs savants lui montre en ses miroirs

    Elle-même partout répétée autour d’elle

    Ainsi qu’en d’autres lits elle s’est, d’autres soirs,

    Offerte, indifférente, en sa grâce infidèle.

     

     

    Mais lorsque entre ses bras on la serre et l’étreint,

    La caresse importune en son esprit n’éveille

    Que l’écho monotone, ennuyeux et lointain

    De quelque autre caresse, à celle là pareille ;

     

     

    C’est pourquoi, sans tendresse, hélas ! Et sans désir,

    Sur ce lit insipide ou sa beauté la couche

    Elle songe à la mort et s’apprête au plaisir,

    Lasse d’être ce corps, ces membres, cette bouche…

     

     

    Et pourquoi, O Julie, ayant goûté ta chair,

    De ta jeunesse vaine et stérile on emporte

    Un morne souvenir de ton baiser amer,

    Julie aux yeux d’enfant, qui voudrais être morte !

     

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J G R C

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     26-04-2012


    31 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JAMBON

     

     

    SAUCE RAISINS

     

     

     

     

     

     

    Temps de préparation: 05 mn
    cuisson : 10mn

    Pour  4 personnes

     

     

     

     

     

     

     

    INGREDIENTS





    - 4 tranches de jambon.

    - ½ verre  de porto.

    - 1 verre d’eau.

    - 1 cuillère à soupe de maïzena.

    - ½ verre de raisins de Corinthe.

    - ½ cuillère à café de quatre épices.

     

     

     

     

     

     

     

     

     





    Disposez vos tranches de jambon roulées

     

    Sur un plat maintenu au chaud

     

    au dessus d’une casserole d’eau qui bout.

     

     

    Mettez la maïzena

     

    dans une petite casserole.

     

     

    Délayez avec le porto,

     

    ajoutez l’eau, une pincée de sel,

     

     les quatre épices ;

     

     

    mettez à chauffer, en tournant ;

     

     

    au premier bouillon retirez du feu,

     

    ajoutez les raisins

     

    et arrosez les tranches de jambon chaud.

     

     

    SERVEZ AUSSITÔT.

     

     

     

     

    Il est préférable, de laisser tremper

     

    Les raisins dans de l’eau chaude

     

    Pour les faire gonfler,

     

    C’est plus moelleux.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    27-03-2012 

     


    29 commentaires
  •  

     

    HISTOIRE  DIVERS   15/07/2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POÈME D’hier

     

     

     

    BAUDELAIRE Charles

     

     

    1821 – 1867

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      A UNE

     

     PASSANTE

     

     

     

     

    La rue assourdissante autour de moi hurlait,

    Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,

    Une femme passa, d’une main fastueuse

    Soulevant , balançant le feston et l’ourlet ;

     

     

    Agile et noble, avec sa jambe de statue.

    Moi, je buvais crispé comme un extravagant,

    Dans son œil, ciel livide ou germe l’ouragan,

    La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

     

     

    Un éclair… puis la nuit ! – fugitive beauté

    Dont le regard m’a fait soudainement renaître,

    Ne te verrais je plus que dans l’éternité ?

     

     

    Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut être !

    Car j’ignore ou tu fuis, tu ne sais ou je vais,

    O toi que j’eusse aimée, O toi qui le savais !

     

     

      

     

     

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

    J-G-R-C

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     12-06-2012

     

     

    REFLEXION DE LA SEMAINE  17/07/2016 

     

     


    21 commentaires
  •  

     

     

     truite.jpg

     

     

     

      

      

      

      

      

    TRUITES 

     AUX AMANDES 

      

      

      

    Temps de préparation: 10 minutes 

    Cuisson : 20 minutes 

    Pour 04   personnes 



     




     

      

    4 Truites. 

    50g de beurre. 

    50g amandes effilées. 

    2 citrons. 

    Sel et poivre. 

      

      

      

      

    Les truites étant vidées par les ouies, 

    Essuyez les soigneusement. 

      

    Prenez une grande poêle 

    Et mettez y le beurre à fondre. 

      

    Quand le beurre est blond, 

    Déposez délicatement les truites 

    Dans le beurre 

    Et laissez cuire à feu moyen. 

      

    Remuez fréquemment la poêle 

    Pour que les poissons n’attachent pas. 

      

    Après dix minutes de cuisson, 

    Retournez soigneusement chaque poisson 

    En prenant soin de ne pas abîmer la peau. 

      

    Laissez cuire dix minutes de l’autre coté, 

    Salez et poivrez. 

      

    Ajoutez le jus d’un citron. 

      

    Dressez les poissons 

    Sur le plat de service chauffé. 

      

    Faites alors dorer les amandes 

    Et versez les sur les truites. 

      

      

    Choisir de préférence 

    De la truite d’eau vive 

    Bien supérieure a celle d’élevage. 

      

      

      

      

    Bonne dégustation 

      

      

      

      

      

      

      

     

     

     

     

     

     

     

     

    cuillere1[1]

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

    03-04-2012

    03-04-2012


    31 commentaires


  •  

    Marie de BRABANT   fille du Prince          D 09/07/2016

     

     

    TOUS POUR UN

     

    UN POUR TOUS

     

     

    L'UNION FAIT LA FORCE

     

     

    L'UNION FAIT LA FORCE

     

    REFLEXION DE LA SEMAINE  10/07/2016

     

     









     

     

    Marie de BRABANT



     

    POÈME D’HIER

     

     

    1540 – 1610

     

     

     

     

     

     

     

     
















    FILLE DE



    PRINCE…









    Fille de prince excellente,

    Combien est nette la plante

    De tes pieds nets et polis

    Dans ta chaussure jolie!



    Quel est le joyau bien fait

    De main d’un ouvrier parfait,

    Plein de riches entaillures?

    Tel est le tour façonné

    De tes cuisses rond tourné

    Avec tes belles jointures.



    Combien est une tasse ronde

    Qui toute en liqueur abonde

    Faite d’ouvrage subtil?

    Tel est ton petit nombril.



    Et ton ventre proprement

    Semble un monceau de froment

    Duquel la plante est bordée

    De beaux lis resplendissants,

    Tout à l’entour blanchissants

    Et d’une odeur embaumée.



    Tes tétons sur ton corsage

    Son de la biche sauvage,

    Pareils aux petits gémeaux

    Tant ils sont polis et beaux…











    Diffusion François Beauval
    1ér trimestre 1975




    J-G-R-C-
















    CITATIONS   09/07/2016 




    26 commentaires
  •   

     

     

     

     

      

     

      

    POÈME D’hier

     

     

     

     

    BERNIS

     

     

     

    1715 – 1794

     

     

     

     

     

      

     

      

     

     

     

     

     

     

    LES PETITS TROUS

     

     

     

     

     

    Ainsi qu’ébé, la jeune Pompadour

     

    A deux  jolis trous sur sa joue ;

     

    Deux trous charmants ou le plaisir se joue,

     

    Qui furent faits  par la main de l’amour.

     

    L’enfant ailé, sous un rideau de gaze,

     

    La vit dormir et la prit pour Psyché.

     

    Qu’elle était belle ! A l’instant il s’embrasse.

     

    Sur ses appas il demeure attaché.

     

    Plus il la voit, plus son délire augmente ;

     

    Et, pénétré d’une si douce erreur,

     

    Il veut mourir sur sa bouche charmante ;

     

    Heureux encor de mourir son vainqueur !

     

    Enchanté des roses nouvelles,

     

    D’un teint, dont l’éclat éblouit,

     

    Il les touche du doigt, elles sont plus belles ;

     

    Chaque fleur sous sa main s’ouvre et s’épanouit.

     

    Pompadour se réveille, et l’amour en soupire ;

     

    Il perd tout son bonheur en perdant son délire :

     

    L’empreinte de son doigt forma ce joli trou,

     

    Séjour aimable du sourire,

     

    Dont la plus sage serait fou.

     

     

     

    Diffusion François Beauval

    1ér trimestre 1975

     

     

     

    J G R C 

     

      

     

     

     

     

     

     

    30-08-2013


    47 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    praires.jpg 

     

     

     

     

     

    BLAFF

     

    De

     

     SOUDONS

     

     

     

     

     

    ANTILLES

     

     

     

     

     

    RECETTE    D - O - M          D   02/07/2016

     

     

     

    Temps de préparation: 15/30 mn

    Cuisson : 15 mn

    pour 04  personnes







     

    - 50/60 soudons (praires).

    - 3 citrons verts.

    - 1piment Antillais.

    - 4 gousses d’ail.

    - quelques queues d’oignons.

    - 2 beaux oignons.

    - 1 botte persil simple.

    - 1 verre de vin blanc sec.

    - huile.

    - Sel et poivre .

     

     

     

     

     

    1) Lavez soigneusement les soudons.

     

    Hachez les oignons, les queues d’oignons,

     

     le persil et l’ail.

     

     

     

     

    2) chauffez un peu d’huile

     

    dans une casserole

     

    et faites revenir les aromates.

     

    Ajoutez ensuite les soudons,

     

     1 verre de vin blanc,

     

     puis mouillez d’eau à niveau.

     

     

     

    3) Salez et poivrez.

     

     Ajoutez le jus des citrons verts

     

    Et le piment entier.

     

    Laissez mijoter une dizaine de minutes.

     

     

     

    4) Servez le blaff dans des assiettes creuses.

     

     

     

     

     

    Bon Appétit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    praires.jpg 

     

     

     

     04-05-2012

     

     

     

    RECETTE    D - O - M          D   02/07/2016

     

     

     

     

     


    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires